CINEMA

ANGEL HEART de Alan Parker : vers les enfers

By  | 

Brooklyn, années 1950. Harry Angel (Mickey Rourke) est détective privé mais ne s’occupe que d’affaires rasoirs (essentiellement des divorces). Un jour, on le contacte pour un cas des plus énigmatiques. Et le voilà face à l’impressionnant Louis Cyphre (Robert De Niro) qui lui demande de retrouver la trace d’un certain Johnny Favorite, ancien crooner devenu fou à la guerre, ayant atterri dans un hôpital psychiatrique avant de disparaître définitivement de la circulation. Louis Cyphre avait aidé Johnny à ses débuts, avant qu’il ne connaisse le succès et ce dernier à une dette à son égard.

Harry Angel accepte la mission , qui va lui permettre de sortir de sa routine. Mais à peine commence-t-il son enquête qu’il se retrouve avec un cadavre sur les bras. Pour l’encourager à continuer, Cyphre lui offre un chèque de 5000 dollars. Angel continue alors sa quête, rend visite à une vieille amie de Johnny, Margaret Krusemark (Charlotte Rampling), une sorte de voyante. Puis il fonce vers la Louisiane, terre de sorcellerie où les rites des habitants lui échappent. La mort rode plus que jamais et Harry se retrouve victime d’hallucinations. Plus il approche de la vérité et plus il perd pied…Sa quête pourrait bien le mener vers des enfers insoupçonnés.

angel heart film angel heart film

Commençant comme un polar élégant, Angel Heart étonne rapidement par son atmosphère, aussi mystérieuse que malsaine, propice à susciter le malaise. En arrière-plan la religion, son fanatisme et d’autres croyances plus obscures. Harry Angel est athée et refuse d’apporter un certain crédit à ce qu’il considère comme des balivernes. Les rues grises et bordéliques de Brooklyn deviennent menaçantes, des hommes violents semblent être à sa poursuite : le détective solitaire, sans attache, s’envole vers la Louisiane où le climat torride n’arrange rien à ses problèmes, bien au contraire.

Comprenant qu’il a mis les pieds dans une affaire qui pourrait s’avérer mortelle, Angel ne peut plus s’arrêter. Mettre la main sur la vérité devient une obsession personnelle. Impossible de retrouver Johnny Favorite même s’il apprend progressivement tout un tas de choses sur son sujet. Mais ses sources sont-elles fiables ? A qui peut-il vraiment faire confiance ? Il se lie avec Epiphany (Lisa Bonnet), une fille de 17 ans de la Louisiane, qui dit être l’enfant de Favorite. D’une douceur presque angélique, la jeune femme se dévoile ensuite comme une sorte de sorcière moderne se livrant à des rites particulièrement sanglants. Chaque personnage témoigne d’une véritable ambiguïté, se place entre le Bien et le Mal.

Si Harry Angel apparaît au départ comme la seule personne normale, sensée, au milieu du métrage ses cauchemars et visions dévastatrices nous mettent la puce à l’oreille : tout n’a pas l’air de tourner très rond dans sa tête. Lors de son premier entretien avec Louis Cyphre, il avait avoué avoir sombré dans une certaine folie au moment de la guerre. Aurait-il des restes de ce passage à vide ?

Alan Parker instaure une ambiance poisseuse, nerveuse, très noire tout en laissant de la place à des moments drôles, charnels. Mickey Rourke est magnifique en détective dépassé par les circonstances, traînant sa solitude et sa vision de plus en plus désabusée du monde. Adapté du roman Falling Angel de William Hjortsberg, le film dévoile un scénario malin, imprévisible et diabolique alors que le polar laisse la place au surnaturel. Plus que par l’interprétation sans failles, l’écriture ou la réalisation, Angel Heart captive et tient en haleine pour son climat unique, entre peur et excitation, grisaille et exotisme, réel et paranormal. On en ressort assez secoué.

Film sorti en 1987. Disponible en VOD

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)