FICTIONS LGBT

ANONYMOUS de Todd Verow : un homme seul

By  | 

Todd (Todd Verow) est un bureaucrate parmi tant d’autres. Peu motivé, il passe la majeure partie de son temps de travail à dialoguer sur Internet et à céder au plaisir de l’onanisme. Habitué au virtuel, un jour notre homme lambda passe à l’acte et rencontre les garçons avec qui il dialogue. Pas très cool pour son compagnon fidèle avec qui il vit depuis des années… Il faut bien avouer que depuis quelques temps la passion sexuelle n’est plus là entre eux mais reste la tendresse, la complicité. Légèrement sex addict sur les bords, Todd en plus de faire des « plans cam » sur la toile et des plans anonymes, drague dans les toilettes publiques. Pas de chance : il va être pris en flagrant délit par son chéri qui , fou de rage, va le mettre à la porte. Dès lors, tout s’effondre autour de lui (un homme vient inspecter son travail et pointe son improductivité et ses petits détournements, il n’a plus de logement ni plus personne sur qui compter). Histoire d’une solitude moderne…

Dresser le portrait d’un homme gay, le montrer dans sa plus totale intimité, exhiber sa routine et ses failles. Anonymous est une œuvre étrange, souvent un peu claustro, à l’ambiance singulière. Pour camper l’homme anonyme, le réalisateur Todd Verow a décidé de passer devant la caméra et témoigne d’un grand courage.  On le voit dans tout un tas de positions explicites pas toujours gratifiantes, il assume tout. … Plus que jamais nous nous infiltrons dans l’intimité d’un homme solitaire.

Beaucoup d’espaces clos, confinés (l’étouffant bureau, les toilettes publiques), des chemins labyrinthiques, des rues qui ressemblent à des dizaines d’autres à travers le monde. Homme anonyme dans une société anonyme, qui cherche des plaisirs éphémères avec des garçons dont on ne retiendra pas le nom…Le personnage de Todd semble multiplier les ébats sexuels pour se remémorer qu’il est encore en vie, qu’il peut encore vibrer malgré une vie faite d’habitudes et manquant de passion, de magie.

Comment une vie ordinaire peut basculer vers le cauchemar ? Comment un homme peut-il risquer de tout perdre juste pour aller au bout de plaisirs furtifs ? A l’image des dernières scènes (où le protagoniste principal joue à une sorte de « 1,2,3, soleil ») , les existences semblent suspendues. L’anonymat permet des rencontres improbables , d’observer le monde dans ce qu’il a de plus clinique. L’anonymat rend fantôme, nous pousse à nous abandonner (un rien peut pousser à la prostitution ou au x – Todd sera recruté pour faire des photos érotiques en costume cravate). Plongée en DV dans une intimité égarée, Anonymous n’a jamais peur de montrer un homme dans toute sa complexité avec ses paradoxes et ses faiblesses. Troublant.

Film produit en 2004 / Disponible en DVD Import

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)