COURTS

« Baltringue » de Josza Anjembe : prisons

By  | 

Dans son court-métrage Baltringue, la réalisatrice Josza Anjembe filme un jeune détenu, Issa (Alassane Diong), qui vit ses derniers jours derrière les barreaux. Il va bientôt être libéré et est sur le point de décrocher un CDD. Mais voilà qu’il fait la connaissance de Gaëtan (Yoann Zimmer), un beau garçon amateur de poésie qui vient tout juste d’arriver dans la prison.

Avec une précision quasi-documentaire, la jeune cinéaste raconte le quotidien carcéral. La prison est ici double : non seulement Issa est enfermé suite à un délit mais les grillages qui l’entourent sont aussi ceux d’une homosexualité conflictuelle, dure à affirmer dans cet univers facilement viriliste.

La mise en scène est douce, au plus près des visages et des peaux des deux comédiens, très beaux, qui font passer beaucoup de choses sans avoir besoin de recourir à des mots. Une attirance qui se dessine, l’homophobie présente aussi bien entre les murs de la prison via d’autres détenus qu’à l’extérieur (la mère d’Issa n’a pas l’air impatiente de revoir son fils gay) sont parmi les thèmes abordés dans cette oeuvre prometteuse. 

Produit en 2019, le film est visible jusqu’au 27 avril ici

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)