ALBUMS

Bertrand Belin ensorcelle avec « Persona »

By  | 

Mine de rien, ça fait plus de 15 ans que Bertrand Belin trace les contours d’une chanson française aventureuse et magnétique. Une singularité qui fait qu’il reste malgré des critiques dithyrambiques  un beau secret que les amateurs de pop à la lisière de l’expérimental se partagent.

Son nouvel opus, « Persona », ne déroge pas à la règle et nous retourne direct le cerveau avec le titre d’intro, « Bec ». Des petites notes électros, le timbre si spécial du chanteur et des paroles un peu chelous / primaires qui nous entêtent sans qu’on puisse résister.

Il y a de la pop, de la folk, un petit côté voyage dans le temps, les morceaux échappant aux modes et aux formatages. Les pistes nous attrapent par surprise, sont imprévisibles et ensorcelantes. Un de ces disques qui se méritent, parfaits à écouter au calme, qui font réfléchir, rêvasser, qui emmènent ailleurs et très loin. La grâce.

 

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)