FICTIONS LGBT

BINGO (Such Good People) de Stewart Wade : gros délire

By  | 

Richard (Michael Urie, de la série Ugly Betty) et Alex (Randy Harrison, de la série Queer as Folk) forment un couple gay heureux. Ils vivent dans leur monde aseptisé et rêvent de pouvoir acquérir la maison de leur rêve qui porte le nom d’Edendale. Alors qu’ils passent devant la demeure, ils remarquent qu’une fête est en train d’y avoir lieu et décident de s’y incruster. C’est là que par hasard ils tombent sur Paige, la demi-soeur un tantinet hystérique d’Alex , qui rêve elle aussi de mettre le grappin sur la maison alors qu’elle vient de tomber enceinte.

Edendale appartient hélas déjà à un couple d’illuminés qui jouent aux sauveurs de l’humanité en organisant des levées de fonds pour des orphelins de Bhutan. Alors que ces derniers partent faire un voyage là-bas, ils demandent à Richard et Alex de « garder » leur maison en leur absence après avoir vaguement sympathisé avec eux durant leur fête. Une fois sur place, les deux amoureux découvrent une pièce secrète dans laquelle se trouve plus d’un million de dollars ! Le lendemain de cette découverte, ils apprennent que les propriétaires sont morts dans un accident. C’est là que commence pour eux une série de mésaventures totalement rocambolesques. Décidant de prendre l’argent pour soutenir eux-mêmes l’association caritative dédiée aux enfants de Bhutan, Richard et Alex vont faire face à toute une série de quiproquos et devoir composer avec les manigances de la soeur d’Alex… 

bingo such good people stewart wade

Bingo (Such good people en VO) suscite dans un premier temps la curiosité de par son duo de stars de séries gays. Michael Urie et Randy Harrison forment un couple adorable et lisse dans une comédie qui l’est nettement moins. Si on pense dans un premier temps être face à un divertissement au charme vintage, avec ses artifices pop et élégants ainsi que sa petite musique délicate, tout bascule rapidement. Outre des dialogues souvent hilarants, le scénario se révèle absolument improbable, enchainant les passages insensés à prendre au dixième degré. De quoi décontenancer le spectateur qui navigue alors au coeur d’une intrigue totalement barrée.

Plus le film avance et plus on a l’impression d’être face à une sorte de Dumb & Dumber gay. Richard et Alex sont assez simples d’esprit et ont le chic pour se plonger dans des situations ubuesques. Plus subtilement qu’il n’en a l’air, le film propose de suivre un couple gay parfaitement intégré dans la société, naïf, qui se heurte au cynisme du monde. Avec son humour très singulier et ses multiples rebondissements qui donnent l’impression d’avoir fumé un gros pétard, Bingo pourra aussi bien agacer que faire rire aux éclats. Aussi instable soit-elle, cette comédie a le mérite de sortir des sentiers battus et de nous entraîner dans une aventure complètement « what the fuck » qui pourrait avoir un petit potentiel de film culte.

Film produit en 2014 et disponible sur la plateforme de Films LGBT Queerscreen

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)