ALBUMS

Bonnie Banane fait muter le r’n’b avec son album « Sexy Planet »

By  | 

Depuis la sortie de son EP Greatest Hits (peut-être le plus tranchant de sa discographie), Bonnie Banane intrigue. Créativité, goût de l’expérimentation, ambition rare dans le paysage musical français. Ici on est tombé sous son charme avec son EP suivant, Soeur Nature, sorti en 2015 : 4 merveilles aux productions obsédantes et aux paroles très ludiques à l’instar d’un Leonardo dédicacé à Leonardo Di Caprio entre nostalgie et absurde sur une mélodie rêveuse et quasi hypnotique. L’appétit était aussi hyper entêtant et Affection générait quelque chose de très fort, intense, passionné. Impossible de ne pas mentionner aussi son génialissime single aux teintes electro, Statue, qui est presque devenu un classique.

Bonnie Banane semble avoir une assurance créative rare, un talent hors-norme, bousculant les genres avec une maîtrise et une aisance qui impressionnent souvent. Le genre qu’on lui rattache le plus souvent est le r’n’b mais c’est un genre qu’elle triture dans tous les sens, y insufflant de l’electro, de la pop, de la chanson, des impros expérimentales, une force de frappe hip hop. Après des featurings très remarqués avec Myth Syzer (pour le tubesque La clef) et Flavien Berger (pour le petit chef d’oeuvre pop Contre-Temps), Bonnie Banane a enfin sorti son premier album fin 2019 : Sexy Planet. Elle a pris son temps et articulé le tout comme une histoire : on en attendait pas moins d’elle.

Voici la très chouette présentation officielle du disque par l’artiste elle-même :

« J’ai voulu avant toute chose faire un compliment à la planète, qui nous accueille si gentiment, par un système de drague musicale. Histoire de me la mettre dans la poche pour qu’elle m’épargne de ses humeurs. En tant que fan, je m’identifie à elle comme une femme: moi aussi j’ai mon univers.

J’ai fait la liste de tout ce que je trouve sexy, elle arrive en premier: regorgeant de secrets, elle hésite, incorrigible, à ménager ses effets. En bas de la liste, ex-aquo: le braconnier homophobe dans le déni, le militaire raciste et fier de l’être. Quelque part entre les deux, réside le fond de cet album qui n’est rien d’autre qu’une synthèse de mes pensées.

J’ai conçu les paroles comme des formulations magiques qui, associées à des mélodies qui m’entêtent telles des tocs, pourront servir soit d’astuces pour rentrer dans le cercle vertueux de l’espoir, en vue d’une réconciliation globale. Afin que tout le monde se sente à l’aise. Outre que donner une raison supplémentaire de danser, mon souhait le plus cher est de faire partie de la bande originale de la vie d’autrui ».

Déjà rien que de lire ça, ça donne envie ! Sexy Planet est un voyage musical, une série d’explorations, d’expérimentations le tout transcendé par des fulgurances pop. Dès l’intro Zinzin, on se dit qu’on est parti pour un truc complètement perché et en effet Béguin le titre suivant nous propulse dans quelque chose de singulier, qui détonne, qui relève presque de l’univers du conte. Mais les arrangements sont tellement efficaces ! (Bonnie Banane a toujours eu le goût des boucles obsédantes et elles se multiplient sur ce disque). La lune & le soleil, hyper coloré et pop, confirme que chercher à proposer quelque chose de très personnel et nouveau n’empêche pas de séduire largement et d’accrocher l’auditoire.

Si elle sait bien s’entourer pour ses prods, Bonnie Banane a aussi et surtout un flow unique et une écriture qui stimule en permanence tout en entêtant. A travers les 14 pistes de son disque, il y a toujours des recoins, des refrains et des catchlines surprises qui nous sautent dessus et nous séduisent du premier coup.

Entre mélodies feel good (Cha-Cha-Cha, Bluff, Les Papillons), ballades éclectiques et enivrantes (Mauvaise Foi, Deuil, Intuition et le somptueux Flash), airs de conte (Les Bijoux de la reine), tubes d’une autre galaxie au parfum doucement psychédélique (Sexy Planet, Limites) : tout intrigue et finit par ensorceler jusqu’au superbe final Quelle Osmose ! Coup de génie.

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)