FICTIONS LGBT

BOY MEETS BOY de Daniel Sànchez López : une rencontre gay à Berlin

By  | 

Avec son premier long-métrage Boy meets Boy, le réalisateur Daniel Sànchez López propose un « walking / date movie » qui peut faire penser à la version gay et berlinoise du culte Before Sunrise de Richard Linklater. 

Harry (Matthew James Morrison) est de passage à Berlin pour un week end de fête et de rencontres éphémères. Il n’a pratiquement rien visité de la ville, trop absorbé par les soirées endiablées et les multiples possibilités de plans avec des garçons. Il rencontre lors de sa dernière nuit en club Johannes (Alexandros Koutsoulis), un beau berlinois blond avec qui le courant passe immédiatement. 

Les deux garçons se rapprochent et font la fête ensemble jusqu’au matin et décident de poursuivre leur nuit blanche : Harry avouant n’avoir rien vu de Berlin, Johannes lui propose un tour dans la ville. Le temps est compté, le vol retour d’Harry ayant lieu seulement quelques heures plus tard. Au fil de leurs conversations, Harry et Johannes craquent de plus en plus l’un pour l’autre. Quelque chose de rare se passe. 

boy meets boy film
boy meets boy film

Pour ceux qui ont adoré la saga Before Sunrise / Sunset / Midnight, Boy meets Boy apparait comme une craquante variation gay et estivale. Le film est solaire, coloré, parsemé de petits instants pop (très cool bande-originale) et nous amène à suivre pratiquement en temps réel une de ces rencontres éphémères entre garçons qui peuvent rester dans le coeur de ceux qui la vivent toute une vie. Un moment hors du temps, une bulle à deux où des inconnus apprennent à se connaître, se livrent l’un à l’autre à coeur ouvert comme ils en ont rarement eu l’occasion. Cela pourrait être le début d’une belle histoire mais on sait dès le départ qu’Harry va bientôt repartir au Royaume-Uni et que Johannes n’est pas totalement disponible…

L’ensemble du projet repose sur peu de choses, a le charme entêtant et attachant des petits films indés vers lesquels on a souvent envie de revenir encore et encore. C’est un fragment de vie, une délicieuse parenthèse, presque une rêverie sentimentale. Tout sonne très juste, donne l’air d’être improvisé, bien servi par l’authenticité et la spontanéité de jeu de ses deux acteurs, aussi séduisants que crédibles.

boy meets boy film

Par ses dialogues qui sentent à l’évidence le vécu, le réalisateur Daniel Sànchez López capte quelque chose de l’air du temps, fait une photographie d’une rencontre gay au début des années 2020 et les problématiques des jeunes mecs à cet instant T. En vrac, le métrage évoque la difficulté de trouver son équilibre en couple, le vertige de la multiplicité des rencontres rendue possible grâce aux applications, le portrait d’une ville de Berlin qui aspire les touristes gays pour ses soirées et ses mâles libérés plutôt que pour son Histoire ou ses monuments… 

En restant au plus près de ses deux attachants protagonistes, le film nous fait vivre cette rencontre à nous aussi (ou revivre des rencontres similaires que l’on a pu personnellement connaître). C’est léger, universel, vivant et assurément séduisant. Un parfait « summer movie ». On ne serait pas contre voir ce projet donner lieu à des suites à l’instar de ce qui s’était passé pour Before Sunrise

Film présenté au Festival Chéries Chéris 2021

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)