The Mess He Made from Matthew Puccini on Vimeo.

COURTS

Ce moment stressant du Test HIV dans le court-métrage « The Mess he made »

By  | 

Tout le monde peut un jour faire une bêtise. Que ce soit un rapport non protégé lors d’un grand moment d’oubli ou une capote qui lâche sans qu’on s’en rende compte : l’incident est là et c’est la panique.

Le personnage principal de « The Mess he made » réalise son erreur un peu tard. Il se rend à l’hôpital pour un Test HIV express et le court-métrage le suit en plein stress pendant l’attente des résultats. C’est une tranche de vie qui retranscrit de façon réaliste l’angoisse de la réponse. D’un coup la réalité bascule, notre destin nous échappe, tout ce que l’on a peut basculer.

Minimaliste, ce film signé Matthew Puccini dispose d’une belle mise en scène et atmosphère ainsi que de l’interprétation très fine du comédien Max Jenkins.

C’est aussi une bonne occasion pour nous de rappeler ici que :

-Si jamais vous venez d’avoir ce type d’incident, foncez dans l’heure dans l’hôpital le plus proche pour prendre le TPE. Grâce à ce traitement d’urgence vous pourrez éviter de tomber malade.

-Pour ceux qui ont du mal avec la capote ou sentent qu’ils vont s’exposer à un rapport non protégé : posez-vous la question de la PrEP. C’est un traitement qui impose une discipline, qui n’empêche pas de contracter les autres IST mais il peut constituer un filet de sécurité non négligeable si vous vous sentez susceptible de flancher un jour.

-Enfin on précise que si avoir le VIH est forcément terrible, merci de ne pas tomber dans le travers de la sérophobie ou d’exclure les personnes séropositives qui souffrent encore trop souvent de nombreux clichés. Ce n’est pas évident d’être séropo mais on peut l’être et continuer à bien vivre. Et si besoin était de le répéter : les personnes séropositives bien traitées et indétectables sont souvent plus « safe » que tous ces garçons qui ne se testent jamais et peuvent constituer un virus sur patte.

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)