MULTIPOP

Clément Legrand, l’interview : « Montrer la sensibilité et la sensualité de notre âme »

By  | 

Ses influences comptent Rothko, Cocteau, Mondrian, Edward Hopper, Saint-Laurent ou Tom Ford. Artiste français pluridisciplinaire, Clément Legrand est un fou d’art et ça se sent dans son travail qui déborde des cases avec une passion contagieuse.

Il réalise des vidéos et des clips pour des artistes pop aussi éclectiques que Françoise Fabian, Vincent Delerm, Bachar Mar-Khalifé ou Grace Meer (ce clip trop cool avec notre chouchou Claudius Pan !). Il mêle les dessins / illustrations à la vidéo avec des touches qui convoquent autant l’art plastique, le cinéma que la mode. Ses propres créations sortent elles-mêmes des traditionnelles impressions encadrées pour déferler parfois sur des T-shirts, des coussins ou autres accessoires. Comme si son art se propageait irrésistiblement, débordait de toutes parts pour ne plus finir de nous obséder.

Et c’est justement ce que l’on ressent quand on regarde ses oeuvres. Une forme d’obsession, une pulsion, un début d’addiction comme si ses mâles imaginaires nous attrapaient pour nous emporter dans leur univers secret.

Une façon moderne et décomplexée de saisir l’intimité entre garçons et quelque chose d’intemporel et gracieux dans l’articulation. Un mélange intense de douceur et de sensualité, une poésie qui aime se confondre avec le sulfureux, des bribes enfantines qui persistent à travers des étreintes adultes. Le travail de Clément Legrand est hyper stimulant, indéniablement beau et a cette qualité de souvent provoquer des émotions vives, de convoquer des sensations fortes qui semblent s’extirper de notre propre chair. Evidemment son compte Instagram est à suivre et pour les collectionneurs, vous pourrez trouver des oeuvres en vente sur son site. Il a accepté de répondre à quelques questions pour Popandfilms ci-dessous. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clément Legrand (@clemenlegrand)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clément Legrand (@clemenlegrand)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clément Legrand (@clemenlegrand)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clément Legrand (@clemenlegrand)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clément Legrand (@clemenlegrand)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clément Legrand (@clemenlegrand)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clément Legrand (@clemenlegrand)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clément Legrand (@clemenlegrand)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clément Legrand (@clemenlegrand)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clément Legrand (@clemenlegrand)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clément Legrand (@clemenlegrand)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clément Legrand (@clemenlegrand)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clément Legrand (@clemenlegrand)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clément Legrand (@clemenlegrand)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clément Legrand (@clemenlegrand)

CLÉMENT LEGRAND, L’INTERVIEW

Où vis-tu ? 

J’habite en Normandie, à Rouen.

Où réalises-tu ton travail en général ? Quelle est ta méthode ? 

Je travaille de chez moi où je me laisse porter par mes émotions et, à l’aide de tout un tas de documents et d’archives que je transforme et réadapte,  je produis le sentiment ou la situation que j’ai en tête.

Qu’est-ce qui te tient à coeur de montrer à travers ton travail ? 

Ce qui me tient particulièrement à cœur c’est de pouvoir montrer la sensibilité et la sensualité de notre âme 

3 œuvres que tu as faites et que tu aimes particulièrement et pourquoi ? 

  • Les sculptures en fer forgé

Cela faisait des années que je souhaitais travailler avec mon père sur un projet artistique, cela m’a permis de découvrir son travail et me rapprocher de lui.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clément Legrand (@clemenlegrand)

  • L’homme au Vase 

Confronter mon art avec un modèle dans une séance photo était un projet très amusant. Il m’a permis de réaliser des photos remplies de légèreté et de sensualité qui mélangent la ligne et le corps avec une personne que j’affectionne tout particulièrement. J’adore l’ambiance qui s’en dégage !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clément Legrand (@clemenlegrand)

  • Une série de buste (en collaboration avec Damien Laturaze)

Pour le moment le projet n’est pas encore prêt. J’ai hâte de bientôt pouvoir en dire plus. 

Ce projet me touche énormément car cette collaboration est le résultat d’une veritable histoire d’amour mais je les aime tellement que je ne sais pas si un jour je pourrai les montrer et surtout les vendre…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clément Legrand (@clemenlegrand)

Qu’est-ce qui t’inspire pour créer ? 

Cela va peut-être sembler un peu niais comme réponse mais la vie est ce qui m’inspire le plus. Dans ses bons comme ses mauvais moments. 

Comment t’es venue la passion pour ton art ? 

L’aventure a commencé quand j’ai été sollicité pour illustrer deux chansons du répertoire de Françoise Fabian.

J’ai ensuite continué dans cette voie car elle me permet d’exprimer cette passion accumulée depuis des années, c’est à dire mon amour de l’homme.

As-tu une devise ?

« Âme torride, ne pas s’abstenir. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clément Legrand (@clemenlegrand)

SUIVRE CLÉMENT LEGRAND SUR INSTAGRAM

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)