FICTIONS LGBT

COLETTE de Wash Westmoreland : s’émanciper

By  | 

Nouveau biopic sur l’artiste Colette, ce long-métrage est typiquement un « Keira Knightley movie » (de la romance, des costumes, un fond social/sociétal). Il a pour lui d’être en plus réalisé par Wash Westmoreland qui avait déjà signé le film à thématique LGBT « Echo Park L.A. » et « Still Alice ».

Comme souvent avec ce genre de films, il y a des raccourcis, des omissions et des libertés prises. Il est ainsi un peu étrange de voir Colette parler anglais et du coup de ne pas retrouver l’accent particulier du personnage mais on finit par s’en accoutumer.

L’oeuvre nous plonge à Saint-Sauveur-en-Puisaye où Colette (Keira Knightley) est une jeune femme belle, vive et discrète qui accepte de se laisser marier par ses parents à Willy (Dominic West), un homme qui a 14 ans de plus qu’elle. Elle quitte son village pour emménager avec son époux à Paris. Willy est, c’est peu de le dire, un sacré phénomène. Mondain, séducteur, il a la réputation d’être très volage. A la tête de sa propre maison d’édition, il exploite de jeunes auteurs pour leur faire écrire des romans dans l’ère du temps qu’il signe de son nom. Mais dépensier et pas très loyal, il finit par se mettre ses collaborateurs à dos et à être criblé de dettes. L’idée lui vient alors de faire écrire sa femme.

D’abord sceptique sur les écrits de sa compagne, il finit, alors qu’il est au bord de la faillite, par la publier. Grâce à la collection des « Claudine », le succès va dépasser toutes les espérances et devenir un phénomène au-delà des cercles littéraires. Colette accepte un temps de rester la femme de l’ombre mais au fil des années, alors qu’elle s’émancipe, l’envie d’être reconnue pour son travail se fera sentir.

L’émancipation se fera aussi à travers la vie affective. D’abord femme trompée et blessée, Colette va assumer petit à petit sa bisexualité et s’autoriser des aventures avec des femmes comme Georgie Raoul-Duval. Sa rencontre avec Missy, homme né dans un corps de femme, sera déterminante et l’aidera à prendre définitivement son envol.

colette keira knightley colette keira knightley

L’ensemble est élégant et le duo Keira Knightley / Dominic West fonctionne totalement. Ils forment un couple aux rapports ambivalents. Willy est un profiteur, un manipulateur mais qui semble aimer sincèrement Colette. Mais il y a des limites à tout et lui ne semble pas en avoir, narcissique et égoïste comme il est. Ils tiennent tout de même longtemps la route en s’autorisant de vivre dans les bras d’autres.

L’oeuvre séduit à la fois pour ses acteurs et pour sa plongée au coeur d’une époque qui peut fasciner. Son sous-texte féministe est assez bien amené et on est vite captivé par ce portrait de Colette, femme qui va batailler pour être libre et emprunter des chemins inattendus. La bisexualité de l’héroïne et les questionnements de genre de Missy sont traités avec une délicatesse bienvenue.

colette keira knightley

Ce n’est pas un grand film, cela reste parfois très académique et il y a beaucoup de raccourcis mais c’est une belle porte d’entrée dans l’univers de Colette qui donne envie de (re)découvrir son histoire et son oeuvre.

Film sorti le 16 janvier 2019

 

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)