CINEMA

CONTINUER de Joachim Lafosse : confrontations

By  | 

Avec Continuer, Joachim Lafosse nous propose une sorte de western intime avec un très beau duo mère-fils formé par Virginie Efira et Kacey Mottet-Klein.

Sibylle (Virginie Efira) a embarqué son fils Samuel (Kacey Mottet Klein) dans un voyage au Kirghizistan. L’occasion de lui faire découvrir ses origines lointaines et une tentative pour se rapprocher de lui. C’est peu dire en effet que leur relation est conflictuelle.

Samuel a été élevé par son grand-père, dont le récent décès et la vente de sa maison ont permis de financer ce voyage. Mère divorcée et absente, Sibylle a accumulé les fausses notes et aimerait se racheter, expliquer à son fils les choix qu’elle a pu faire et qui lui ont fait tant de mal au point de devenir un garçon à problèmes. Alors qu’ils évoluent au coeur d’un territoire inconnu et possiblement dangereux, leur relation entre amour et haine va donner lieu à de nombreuses confrontations.

continuer film joachim lafosse continuer film joachim lafosse

Adaptation du roman de Laurent Mauvignier, Continuer est une proposition de cinéma assez inattendue de la part de Joachim Lafosse. L’occasion de se renouveler et de s’approprier ,avec les thématiques qui lui sont chères, le genre du western. Les paysages sont magnifiques, les grands espaces favorisent l’introspection. On comprend rapidement que de son côté Sibylle a eu le temps de réfléchir sur sa vie et sur ses actes, parfois très discutables. Il lui reste à essayer de se rapprocher de son fils qu’elle aime mais qu’elle a blessé par ses choix égoïstes. Virginie Efira incarne merveilleusement cette figure d’un amour maternel rongé par la culpabilité. On trouve que Samuel est très dur avec elle alors qu’elle accumule les pas vers lui et qu’il lui renvoie une violence, une colère permanente.

Comme toujours chez Joachim Lafosse, les choses sont loin d’être simples et l’ambiguïté est de rigueur. Au détour de conversations et de situations, on finit par comprendre cette rage qui habite l’adolescent. L’amour entre la mère et le fils est évident mais il y a des blessures qui ne s’estompent pas. Mine de rien, malgré toute sa douceur et sa bonté, Sibylle est une mère qui a été toxique par le passé et qui malgré l’amour inconditionnel qu’elle porte à son garçon ne peut s’empêcher de faire des choix douteux et ce encore au moment où se déroule le voyage (elle l’entraîne dans un environnement qui pourrait sur un coup de malchance leur coûter la vie, elle ne peut s’empêcher de suivre son désir même si elle sait que cela heurtera Samuel). Les rancunes et la colère d’un fils, la difficulté d’être femme et mère.

S’il parait à priori moins fort que les précédentes oeuvres du cinéaste (cela étant peut-être dû à un final moins choc que ce à quoi il avait pu nous habituer par le passé), Continuer n’en est pas moins intense et profond, hors du temps, entre évasion et prisons intérieures.

Film sorti en 2019. Disponible en DVD et VOD

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)