COURTS

« Le couronnement du cerf roi » : les Etats-Unis queer et libres par Claudius Pan

By  | 

Fidèle à ses thématiques et obsessions, Claudius Pan vient de sortir un clip expérimental intitulé « Le couronnement du cerf roi ». Orné d’une musique étrange et fantomatique, ce nouveau trip est une porte d’entrée vers un recueil musical que l’artiste a mis en ligne sur Bandcamp intitulé « Lost Boy * 2012 – 2017 * ». Un voyage entre fééerie et ténèbres à réserver aux auditeurs attentifs et aventureux. Il y a de quoi s’y perdre avec délice.

Le clip est en symbiose avec ce qu’entreprend de racconter « Lost Boy » : une sorte de conte abstrait inspiré de l’expérience qu’a pu vivre Claudius Pan alors qu’il est parti sur la route des Etats-Unis, découvrant un monde insoupçonné. A mille lieux des clichés de l’Amérique de Donald Trump d’aujourd’hui qui nous fait tant froid dans le dos, il a été confronté à un visage caché des Etats-Unis. Un endroit où des gens vivent sur des trains marchands, où les vagabonds queer gambadent dans la nature, où de Grands Vivants ou des fées mènent leur existence hors système, dans des petites fermes, avec leur propres codes et rites parfois sauvages.

Ceux qu’ils désignent comme « Les pirates de notre époque » l’ont aidé à se construire, lui ont fait goûter à une liberté inédite. Cette liberté se ressent dans le clip qui fait s’entrechoquer des images d’archives tournées entre 2011 et 2013. Des instants de vie disparates, le filmage excité qui s’apparente au regard fasciné d’un gosse face à la libération des corps, l’expression d’une folie créatrice et enjouée.

Comme toujours avec Claudius Pan, c’est joliment perché et foutraque, porté par une sincérité, une naïveté parfois même, qui donnent des envies d’ailleurs.

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)