FICTIONS LGBT

DE ZÉRO À I LOVE YOU de Doug Spearman : liaison cachée

By  | 

La romance contrariée entre un homme marié et père de famille et un beau gay trentenaire : c’est le programme du film De zéro à I love you qui mise beaucoup sur le charme de ses deux interprètes principaux.

Jack (Scott Bailey) est un bel homme aux allures de golden boy, lisse, consensuel. Il est marié depuis plusieurs années à Karla (Keili Lefkovitz) et ils ont eu ensemble plusieurs enfants. Mais le bonheur de ce couple soudé est une façade pour Jack qui refoule depuis son adolescence son homosexualité. Il s’est habitué à aller de temps en temps, dans le plus grand des secrets, rencontrer des garçons de passage pour assouvir ses pulsions qu’il continue d’espérer passagères.

Alors qu’il va dans un bar gay, il fait la rencontre du beau et sensible Peter (Darryl Stephens). Le courant passe instantanément. Quand Peter apprend que Jack est marié et père de famille, il entend le repousser : c’est qu’il est habitué à ce genre de relations foireuses et aimerait bien s’en extraire. Mais Jack insiste et ils entament une liaison qui va durer plusieurs années. Entre moments de plaisir et de complicité, espoirs et désillusions, leur relation va de plus en plus se heurter à la double vie de Jack qui n’arrive pas à se décider…

de zéro à i love you film

La trame de De zéro à I love you, à cheval entre le drame adultérin et la comédie romantique, est on ne peut plus classique et ça n’est pas la mise en scène, sage, qui en fera un monument de cinéma. Le réalisateur Doug Spearman semble surtout chercher à raconter avec authenticité la difficulté d’un homme qui s’est trompé dans sa jeunesse, refusant son homosexualité, se mariant, dupant son monde et lui-même. Le film ne le juge pas, nous fait comprendre le déchirement qu’il ressent (forcément il ne veut pas blesser sa femme et ses enfants mais il tombe amoureux de Peter et en le laissant dans une relation clandestine lui fait du mal).

Sensible et joliment interprété, ce long-métrage indépendant se repose sur le charme de ses deux interprètes principaux. Darryl Stephens, habitué aux films à thématique gay, est plus attachant et touchant que jamais. De quoi cueillir le spectateur pas trop regardant sur la forme.

de zéro à i love you film

En biais, De zéro à I love you raconte aussi et surtout le challenge que continue d’être le couple, peu importe sa forme. Hétéros ou gays : tout le monde peut faire des erreurs, se tromper, mentir, trahir. L’être humain a cette ambivalence et cette complexité naturelle qui le pousse à trop souvent saboter les choses qui sont pourtant bonnes pour lui. Et l’amour peut être cruel : être bon, gentil, ne garantit pas d’avoir l’affection que l’on mérite et aux jeux des sentiments nombreux sont ceux à se retrouver meurtris.

Entre passages dramatiques inévitables et douceur des sentiments, De zéro à I love you porte bien son titre (qui, comme vous l’aurez deviné, entend finir sur une note joyeuse).

Film produit en 2019 et disponible en DVD aux éditions Optimale et sur la plateforme de Films LGBT Queerscreen

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)