CINEMA

DEUX MOI de Cédric Klapisch : moi et puis toi

By  | 

Cédric Klapisch propose un film pop et doucement mélancolique avec « Deux moi », s’appuyant sur un casting jeune et joli avec en tête d’affiche François Civil et Ana Girardot.

Rémy (François Civil) et Mélanie (Ana Girardot) sont voisins mais ils ne se connaissent pas. Ils vivent à Paris, près d’une gare. Ils ont en commun d’être sujet à une solitude certaine et de ne pas être vraiment en phase avec l’ère du temps. Mélanie travaille dans un laboratoire, gagne bien sa vie mais sa timidité et sa discrétion vont être mises à rude épreuve alors qu’on la propulse en première ligne pour une présentation devant des gens importants. Rémy, lui, a un peu de mal à joindre les deux bouts et apprend que son travail va évoluer : il va être remplacé par un robot et va devoir s’adapter à un poste dans un centre d’appel.

Les relations familiales ne sont pas toujours au beau fixe, les fêlures de l’enfance sont encore un peu à vif. Mélanie se met à chercher de la compagnie sur Tinder, sans succès. Rémy pense couver une dépression. Ils vont chacun aller voir un psy, l’occasion de faire le point et de retrouver leur « moi ».

deux moi film klapisch deux moi film klapisch deux moi film klapisch

C’est une oeuvre simple, douce et sans prétention que livre Cédric Klapisch capturant quelque chose de la jeunesse d’aujourd’hui. Armé de quelques artifices pop dont il a le secret (dont une très jolie intro qui matérialise le rythme de la vie parisienne), il dresse le portrait de deux jeunes trentenaires dans une capitale où la solitude a ses avantages et ses inconvénients. Comme souvent dans les grandes villes, les voisins ne se parlent pas et ne se connaissent pas. L’anonymat permet d’avoir la paix mais aussi inévitablement amène vers un certain spleen.

On suit les deux personnages à travers leur quotidien, entre sensibilité et humour. C’est une collection de petits moments ordinaires. Petit à petit on comprend que Rémy et Mélanie sont complètement faits l’un pour l’autre mais encore faudrait-il qu’ils se parlent. Ils se croisent pourtant régulièrement mais ils sont dans leur pensée, emportés par le rythme citadin.

deux moi film klapisch deux moi film klapisch

Ce qui va finalement les faire avancer et les sortir de leurs angoisses et traumas, c’est un passage chez le psy. François Berléand et Camille Cottin interprètent avec une certaine malice ces personnages même s’il faut avouer que les dialogues enfoncent beaucoup de portes ouvertes. En règle générale, Deux moi est un peu simpliste, naïf, mais le charme des premiers comme des seconds rôles (très bons Eye Haïdara, Paul Hamy et Pierre Niney dans des séquences tordantes) font que l’on passe un bon moment.

On en arrive à la conclusion évidente et universelle que pour espérer trouver l’amour il ne faut pas attendre d’être sauvé par quelqu’un devant son écran et se fier à un algorithme mais plutôt travailler sur soi, être déjà bien dans ses pompes et sortir. Une jolie petite chronique sentimentale dont on ressort léger.

Film sorti le 11 septembre 2019

 

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)