FICTIONS LGBT

eCupid de J.C. Calciano : vénéneuse application

By  | 

Alors qu’il est sur le point de fêter ses 30 ans, Marshall (Houshton Rhines) se met à douter du couple qu’il forme avec son compagnon Gabriel (Noah Schuffman). Ensemble depuis 7 ans, ils sont tombés dans une véritable routine, partageant peu de choses ensemble et n’ayant pratiquement plus aucun rapport sexuel. Un soir, pendant que Gabriel dort, Marshall télécharge une application sur son téléphone : eCupid. Cette dernière lui garantit qu’elle mettra un terme à toutes ses frustrations. Pas de chance : son copain découvre qu’il a acquis l’application. Mis au pied du mur, Marshall finit par avouer qu’il trouve leur relation trop confortable et qu’il s’ennuie depuis quelques temps. Affecté, Gabriel part dormir chez un couple d’amis. Pendant ce temps, eCupid fait son œuvre et amène l’insatisfait trentenaire à rencontrer tout un tas de séduisants garçons : un nouveau collègue de travail particulièrement dragueur, un jeune skateur offensif, un minet lubrique…Alors que ses fantasmes deviennent réalité, qu’il retrouve l’ivresse du célibat et son monde de possibilités, Marshall s’étonne de ne pas se sentir plus épanoui…Et s’il était finalement plus heureux avant ?

ecupid film gay

Le réalisateur J.C. Calciano nous invite avec eCupid à ce qui apparaît d’abord comme une énième comédie romantique gay direct to dvd, cheap et misant beaucoup sur le charme plastique de ses interprètes. Pas de doute, les beaux mecs sont ici au rendez-vous. Mais pour notre plus grand bonheur, eCupid essaie de sortir des sentiers battus. Le générique annonce un film guimauve, dévoilant des photos de Marshall et Gabriel formant un couple gay heureux. Le vernis craque, les nouvelles technologies viennent semer la zizanie. Désormais quand on s’ennuie dans son couple, il n’y a plus qu’à cliquer pour s’évader. Marshall, fantasmant à l’occasion sur des profils internet d’inconnus, franchit le cap : il télécharge et se connecte à l’application eCupid. Les désastres ne se font pas attendre : son boyfriend Gabriel découvre sa tentation d’être infidèle et prend ses distances. La bonne idée du film est de jouer la carte de l’excès, transformant même les petites aventures ordinaires de Marshall en un conte moderne.

L’application eCupid semble en effet n’en faire qu’à sa tête: elle met sur le chemin de Marshall des garçons qu’il n’avait même pas demandé à rencontrer, le pousse malgré lui à organiser une soirée gay…Quand la technologie prend le contrôle de la vie sentimentale, gare au bug ! Bourré de charme, l’interprète de Marshall, Houshton Rhines, apporte toute la nuance nécessaire à un personnage beaucoup moins lisse qu’il n’y paraît. Se retrouvant embarqué dans des situations de plus en plus absurdes , le craquant brun semble se laisser dériver, acceptant tous les caprices de la maudite application. Poussé par l’envie de voir si l’herbe était plus verte ailleurs, Marshall finit par s’ennuyer alors qu’il accumule les rencontres. Le profil si séduisant et excitant d’hier se révèle être nettement moins beau en vrai, le fantasme sexuel exotique ne stimule pas tant que ça quand il se concrétise…De plus en plus perdu face à des rencontres apparaissant factices, notre homme commence à regretter la complice relation qu’il entretenait avec Gabriel. Sept ans d’amour, cela peut fatiguer, mais c’est une chose rare, qu’on ne peut définitivement partager avec quelqu’un d’autre ou recréer avec la même intensité…

ecupid film gay

Si la réalisation est pour le moins minimaliste, évoquant un épisode de série télé, eCupid parvient tout à fait à divertir et séduire son audience. Les acteurs avec leur charme et leur naturel y sont pour beaucoup mais il ne faudrait pas oublier la qualité du scénario, gentiment barré, doté de répliques et situations hautement savoureuses.  Autant comédie romantique sirupeuse (le final apportera sans mal satisfaction aux plus sentimentaux) que réflexion sur le cap difficile de la trentaine, sur la difficulté à inscrire son couple sur la durée quand la tentation est partout, eCupid sonne juste et se révèle vite très attachant.

Film produit en 2011 et disponible sur la plate-forme de Films LGBT Queerscreen 

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)