FICTIONS LGBT

F. EST UN SALAUD de Marcel Gisler : rapport de force et rock’n roll

By  | 

Beni (Vincent Branchet) est un jeune adolescent naïf et fan de rock. Depuis quelques temps, il suit un groupe qui le passionne et en particulier son leader Fogi (Frederic Andrau), que l’on dit sensible aux charmes des garçons. Beni ose lui adresser une lettre d’amour et le voilà qui rejoint la bande de son idole, l’accompagnant sur les routes et emménageant même dans son appartement ! Une relation fusionnelle se tisse entre les deux garçons. Mais le groupe de Fogi peine à rencontrer le succès, le quotidien devient alors une succession de désillusions et la drogue vient noircir définitivement le tableau. Beni doit supporter les humeurs de plus en plus sauvages de son partenaire et perd progressivement tout intérêt à ses yeux. Totalement soumis aux désirs de son rockeur, Beni devient alors son chien avant de se prostituer pour lui permettre de garder son train de vie. Des rapports de force qui pourraient bien évoluer avec le temps…

f est un salaud film

Marcel Gisler nous replonge dans les années 1970 à travers la passion de deux garçons opposés et qui se retrouvent par la musique et le sexe. Ambiance vintage, bande originale avec des titres du Velvet Underground, jeunes acteurs qui n’hésitent pas à se lancer dans des scènes très physiques…F. est un salaud suit les tribulations désenchantées d’un groupe de rock et la fin d’une époque et y apporte un regard empreint d’une belle sensibilité. Finalement c’est plus la relation entre Beni et Fogi qui nous passionne, une relation qui flirte avec la vampirisation et qui laisse place à un  jeu dominant/dominé intense.

Jusqu’où peut-on aller par amour, pour son premier amour ? Alors que Fogi détruit tout autour de lui et sombre de plus en plus vers la déchéance, il entraine avec lui son amoureux dévoué. Beni lui donne son corps, son âme, devient son jouet et obéit à tous ses caprices. Il accepte l’enfer d’un quotidien de plus en plus glauque tant qu’il garde cette bulle d’amour passion. Le réalisateur filme avec sensualité le corps de  Vincent Branchet, dont le jeu naturel sied à merveille à un personnage à la naïveté et la passivité très touchantes. Charnel, névrosé, portrait d’une génération perdue : un film franco-suisse rock’n roll et singulier.

Film sorti en 1999 et disponible en DVD 

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)