FICTIONS LGBT

FREE FALL (Freier Fall) de Stephan Lacant : liaison gay dans la Police allemande

By  | 

Marc (Hanno Koffler) est un jeune policier apprécié de ses collègues. Il vient d’emménager dans une nouvelle maison avec Bettina, son épouse, qui est en train de porter son premier enfant. Ils forment un couple complice. Lors d’une formation, Marc fait la connaissance de Kay (torride Max Riemelt), beau blond avec qui il ne s’entend pas très bien au départ mais avec lequel il finit par se lier. Ils nagent ensemble une nuit dans une piscine, fument des joints, vont courir dans les bois… Un après-midi, après une soufflette, Kay ose embrasser Marc. Ce dernier le repousse avant de se laisser faire plus tard.

Pour ce futur père de famille hétéro, c’est un coup de massue : il réalise subitement une homosexualité qu’il avait jusqu’alors refoulée. Petit à petit, Marc délaisse son foyer pour cultiver une liaison très sexuelle avec Kay. Les choses se corsent quand Kay intègre son équipe et que Marc se retrouve confronté à ses indécisions : il ne veut pas quitter sa femme, la blesser, abandonner son enfant, mais ne peut renier la passion que provoque en lui son co-équipier. De plus en plus perturbé, Marc fait naître chez son épouse de sérieux doutes. Et Kay se retrouve malgré lui contraint de faire son coming out auprès de son unité, ce qui lui vaut d’être confronté à l’homophobie et au machisme régnant malheureusement encore très fréquemment dans la Police. Marc angoisse : il sent qu’il va devoir, qu’il le veuille ou non, faire un choix…

free fall stephan lacant

Deuxième long-métrage du réalisateur allemand Stephan Lacant, Free Fall ( à traduire « En chute libre » en VF) propose une nouvelle romance contrariée, dans un milieu macho, entre un homme pas si hétéro qu’il le pensait et un gay romantique qui à force d’attendre va finir par se faire beaucoup de mal. On pense beaucoup à Brokeback Mountain, certaines scènes, même si le contexte est différent et plus contemporain, étant quasiment identiques. Le scénario est un peu le point faible de ce film qui manque d’originalité et de modernité, nous ramenant à des intrigues que l’on a vu tant de fois traitées ailleurs, avec le même type de dialogues et de situations imposées (le premier baiser choc, la scène où le couple clandestin se fait surprendre…). Si l’action prenait place dans un pays où l’homosexualité est encore condamnée on pourrait comprendre mais ici les deux héros évoluent en Allemagne. La petite touche en plus qu’apporte Stephan Lacant est le milieu macho de la Police (l’homophobie et la violence des homos maltraités par leurs collègues est ici évoquée mais on reste hélas un peu trop en surface).

free fall stephan lacant

free fall stephan lacant

Si l’histoire ne surprend que très peu, force est de constater toutefois que l’ensemble fonctionne. On ne s’ennuie pas une seconde et même si l’on est en terrain connu, on se laisse prendre, on vibre aux côtés des personnages. Le casting y est pour beaucoup, les acteurs étant particulièrement habités par leurs personnages, mais pas seulement. Stephan Lacant n’est peut-être pas le scénariste le plus inventif du monde mais c’est un bon réalisateur, qui parvient à donner à chaque scène une vraie force, un trouble. Les scènes entre Marc et Kay sont d’une tension érotique explosive et le malaise qui envahit Marc est palpable. Ou comment une mise en scène sensorielle et puissante parvient à donner une personnalité à une histoire vue et revue. Difficile alors de ne pas se laisser émouvoir par la délicate situation dans laquelle se trouve le personnage principal, pris entre son envie d’assumer celui qu’il vient de découvrir être sans vouloir ruiner sa carrière et sa famille. Il y a beaucoup de talent dans Free Fall , des sensations fortes, quelque chose de très attachant.

Film produit en 2013 / Disponible en DVD et sur la chaîne LGBT Hello de Mycanal

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)