ALBUMS

Hervé « Hyper » : l’album de l’été 2020

By  | 

Depuis son tout premier morceau on avait craqué pour lui. Il faut dire que d’emblée Hervé sortait du lot avec sa voix grave et suave à l’énergie rock posée sur des pistes entre pop, chanson et electro avec un zeste de cold/new wave. Mélancolie F.C., Va piano, la reprise de Bashung La peur des mots, un EP dément avec les hits Coeur poids plume et En rappel et en 2020 de nouveaux titres toujours accrocheurs comme Le premier jour du reste de ma nuit, Si bien du mal, Trésor ou encore Maelström : Hervé a accumulé les sans fautes tout en conquérant un public de plus en plus nombreux par la force de ses concerts. Il est de ces artistes qui dégagent quelque chose d’unique sur scène, une beauté, une urgence. On n’avait pas l’ombre d’un doute que son premier album serait une totale réussite et en effet cet Hyper s’impose sans mal comme le disque de cet été, faisant d’Hervé un des nouveaux représentants phares de la nouvelle scène pop française.

Dans cet opus qui ne compte que des tubes (et où on retrouve Le premier jour du reste de ma nuit, Trésor, Coeur poids plume, Maelström, Si bien du mal et La peur des mots), Hervé diffuse, pour reprendre le titre d’une de ses jolies ballades, « La fureur de vivre ». Avec un fol entrain, il nous fait passer de rythmes tropicaux (Paréo parade), à une imparable pépite pop uptempo (Addenda) en passant par une ballade qui ne peut s’empêcher d’être pleine d’énergie (Des airs de toi) pour finir en apothéose sur le vibrant Bel air. La musique d’Hervé est infiniment vibrante, incarnée et éblouit par le charme de rebelle au grand coeur de son interprète. Must.

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)