ALBUMS

James Blake n’est une fois de plus que beauté avec « Assume Form »

By  | 

Si j’ai toujours bien aimé James Blake, j’avoue que contrairement à bon nombre de ses fans j’en suis vraiment tombé amoureux avec son troisième album « The colour in anything ». Je persiste à penser que « Modern Soul » est un des plus beaux morceaux que j’ai jamais entendu et on trouvait sur ce disque des pistes d’une grâce sidérante comme le génial « Always ».

Impatience donc avec ce nouvel album « Assume Form ». Le titre éponyme ouvre la marche et nous replonge d’emblée dans cet univers musical infiniment délicat, hypnotique, hyper sensible et fantomatique. Quelques notes et on est déjà complètement en transe. L’ensemble est moins long que son prédécesseur, peut-être un peu mieux tenu même si j’adorais le long voyage musical sinueux que proposait « The colours in anything ».

Globalement, c’est clairement magnifique. C’est de la grande musique, hyper inspirée, aventureuse, personnelle et profonde. Et James Blake nous accroche aussi bien quand il se met en mode r’n’b langoureux avec en featuring Travis Scott et Metro Boomin que quand il nous invite dans ses ballades impressionnantes de beauté et de puissance (Can’t Believe The Way We Flow, I’ll Come Too, Power On, Lullaby For My Insomniac). On retiendra surtout ici que malgré les questionnements et la mélancolie ambiante, la lumière s’est bien infiltrée dans ce nouvel opus. Déjà un des grands disques de 2019.

 

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)