FICTIONS LGBT

JUSTE UNE QUESTION D’AMOUR de Christian Faure : la difficulté du coming out

By  | 

Laurent (Cyrille Thouvenin) est un étudiant qui traverse une passe difficile : s’il redouble encore son année, il pourrait bien être expulsé de son lycée agricole. A l’origine de son échec scolaire : le deuil récent de son cousin Marc. Ce dernier avait été rejeté par sa famille après leur avoir annoncé qu’il était homosexuel. Laurent aime lui aussi les garçons et il n’a aucune envie de se retrouver exclu du clan familial. Alors il ment, il fait croire à ses parents que sa meilleure amie Carole (Caroline Veyt) est sa compagne. Mais voilà que Laurent se retrouve en stage chez un séduisant pépiniériste, Cédric (Stéphan Guérin-Tillié),…et qu’une histoire d’amour commence. Cédric ne supporte pas de vivre sa relation dans le secret et pousse Laurent à assumer. Pas facile de faire son coming out dans une Province où le regard des autres est parfois plus important que l’amour qu’on porte à ses enfants…

juste une question d'amour

Grand pas pour la tv lors de la diffusion de ce téléfilm sur France Télévisions en 2000. Pour la première fois, un téléfilm osait aborder la question de l’homosexualité et du coming out avec un regard bienveillant, des scènes d’embrassades, de tendre intimité. Un grand message de tolérance diffusé en prime time qui provoquera le débat et permettra à toute une génération de se sentir moins seule. J’ai découvert  Juste une question d’amour alors que j’étais ado et en pleine crise identitaire. Inutile de préciser que de voir que deux garçons pouvaient s’aimer et faire face tant bien que mal à l’intolérance des autres avait été un grand moment d’émotion, un réconfort, quelque chose qui m’a aidé à me construire. Juste une question d’amour est rapidement devenu pour moi comme pour de nombreuses personnes plus qu’un banal téléfilm. C’est devenu un film emblématique de la culture gay française, un film culte, une de ces romances qu’on n’oublie pas et qu’on rêve de vivre.

Alors, certes, cette production ne manque pas de défauts : surtout aujourd’hui, les thèmes musicaux campagnards ont plutôt mal vieillis, on n’échappe pas aux grandes phrases et aux bons sentiments, la réalisation est assez simple. Mais on s’en fiche ! Presque 20 ans après, on est toujours autant ému face à l’itinéraire de ce jeune homme qui doit lutter juste pour pouvoir aimer qui il a envie d’aimer. Dans les rôles principaux, Cyrille Thouvenin et Stéphan Guérin-Tillié forment un couple inoubliable, aussi crédible que séduisant, extrêmement sensible et attachant. On vibre directement à leurs côtés et souvent on a la larme à l’œil quand les choses vont mal entre eux.

juste une question d'amour juste une question d'amour

Avant tout film sur la difficulté du coming out, cet instant où il faut « sortir du placard » pour dire à ses proches qu’on n’est pas hétéro, Juste une question d’amour brasse avec délicatesse d’autres thèmes et personnages que le jeune gay en quête d’émancipation qu’est Laurent. Les femmes ont leur importance que ce soit la douce amie de Laurent, Carole, fille à PD malgré elle, amoureuse de son meilleur ami. Caroline Veyt est assez extraordinaire et fait pleinement exister ce second rôle qui aurait pu être cliché mais qui au final est absolument émouvant. Et puis il y a aussi les mères de Laurent et Cédric. Des mères prises de cours qui cherchent à composer avec l’orientation sexuelle de leurs enfants, des mères plus sensibles que les pères, qui finissent par se poser les bonnes questions : peut-on vraiment exclure un de ses enfants juste parce qu’il est un peu différent ?

Juste une question d’amour vaut aussi bien pour sa très belle histoire d’amour que pour un point de vue sur la difficulté d’être un jeune gay hors des villes. A la campagne, pas d’associations, pas forcément d’épaules sur qui s’appuyer et donner le courage d’être soi. Le réalisateur Christian Faure nous offre un téléfilm dont la sincérité et l’écriture à fleur de peau font toujours mouche. A voir et revoir en DVD (j’ai dû voir ce film cinquante fois ;)).

Film diffusé en 2000 et disponible en DVD

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)