FICTIONS LGBT

LA BELLE SAISON de Catherine Corsini : face à la campagne

By  | 

1971. Delphine (Izïa Higelin) est une jeune femme qui ne cherche pas à faire de bruit. Elle vit avec ses parents dans la ferme familiale, participe aux tâches quotidiennes et s’échappe mystérieusement la nuit pour vivre dans le secret son attirance pour les filles.

Les choses changent quand elle part vivre à Paris. C’est là que, par hasard, elle fait la connaissance d’un groupe de filles qui entendent militer pour l’égalité des sexes. Dans la capitale, entre débats et provocations, c’est le début du féminisme. Dans le groupe, la solaire Carole (Cécile de France) attire rapidement l’attention de Delphine. Elles deviennent amie et cette dernière ose lui avouer ses sentiments, même si elle sait qu’elle est en couple avec un garçon.

Commence une liaison passionnée stoppée en plein envol : le père de Delphine a fait une crise cardiaque, elle doit rentrer dans son village pour s’occuper de la ferme aux côtés de sa mère. Après un temps de séparation, Carole décide de la rejoindre. Mais il ne sera pas aussi facile de s’aimer à la campagne qu’à la ville… 

la belle saison film catherine corsini

Avec La Belle Saison, la réalisatrice Catherine Corsini propose sans doute son film le plus ouvert, solaire et grand public. Elle mêle une histoire d’amour et de coming out universelle au combat des femmes dans les années 1970 pour s’émanciper. Belles images, duo d’actrices dont l’alchimie à l’écran fait des merveilles, B.O. sympa, fond historique et sensibilité : tout est là !

Le projet a un côté doux-amer : il raconte à la fois une passion lumineuse et libératrice et la difficulté d’assumer son homosexualité dans une campagne où le regard des autres et le poids des traditions sont tenaces. Delphine est à la fois une fille courageuse (elle va oser « insister » auprès de Carole pour lui faire prendre conscience de l’amour qui circule entre elles) à la ville et peureuse une fois de retour dans les champs. La campagne était jusqu’alors une partie de sa vie qu’elle laissait derrière elle, là où ses désirs étaient enfouis. Mais une fois contrainte d’y rester, quand elle y accueille Carole c’est un mélange d’euphorie et d’inquiétude qui cohabitent en elle. Car elle sent que les gens de la petite communauté agricole à laquelle elle appartient ne sont pas prêts à accepter une romance entre femmes. Déjà rien que le fait qu’une personne de sexe féminin puisse prendre les rênes d’une ferme leur hérisse les poils, alors faire face à l’homosexualité…

La Belle saison trouve le juste équilibre entre mélodrame et parenthèses rieuses et hédonistes. De quoi faire de l’ensemble une love story émouvante sans être plombante même si ,comme on s’en doute rapidement, les sentiments des deux héroïnes seront mis à rude épreuve.

Film sorti en 2015 et disponible en VOD

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)