NEWS

Le premier épisode de la série « Now Apocalypse » est bien cool

By  | 

C’est la série cool qu’on attendait en ce Printemps et le pilote ne déçoit pas. « Now Apocalypse », série signée du réalisateur culte Gregg Araki (Doom Generation, Nowhere, Mysterious Skin, Kaboom…) vient d’être lancée aux Etats-Unis sur la chaîne Starz.

On y suit le très charmant Ulysses (Avan Jogia), jeune mec cool et un peu dans la lune, qui déambule dans un Los Angeles où tout le monde rêve de percer dans le showbiz. Ulysses ne se met pas la pression et ne semble pas trop avoir de but. Il espère simplement trouver un mec. En attendant que son crush Grindr du moment daigne lui proposer un rendez-vous, il se fait des plans à droite à gauche. La routine. Sauf que depuis quelques jours il fait le même rêve bizarre : il se retrouve dans une sorte de hangar où il entend un mâle crier : supplice ou plaisir ?

Le premier épisode nous présente l’univers d’Ulysses où l’on retrouve un peu tous les codes qui avaient fait le sel de la « Teenage Apocalypse Trilogy » de Gregg Araki : des gens jeunes, beaux, cool et largués qui avancent doucement mais sûrement vers le chaos. Le tout avec une BO trop bien (le pilote s’ouvre et se referme sur du Slowdive) et une photographie ultra pop et colorée. Certains, peu familiers de l’univers perché de l’auteur, diront que ça ne raconte pas grand chose et ils n’auront pas vraiment tort. Le scénario s’annonce en effet assez « what the fuck » avec un curieux lézard fornicateur, une possible fin du monde et des garçons et des filles qui semblent en roue libre dans leur vie sentimentale et sexuelle.

Il y a aujourd’hui tellement de séries qui se basent sur des concepts pseudo-compliqués et un suspense un peu artificiel que le côté simple/basique de « Now Apocalypse » digne d’un soap halluciné a un côté old vintage et rafraichissant. C’est agréable à regarder, les mecs sont sexy sexy et surtout c’est fun !

Difficile de prédire ce qui se passera à travers les 10 épisodes prévus mais le pilote amuse à travers la romance étrange qui débute entre Ulysses et Gabriel (Tyler Posey), la relation d’amitié entre Ulysses et son pote hétéro Ford un peu exhib (Beau Mirchoff) ou l’énigmatique copine scientifique de ce dernier, la sexuellement libérée Severine (Roxane Mesquida). Sans parler du personnage amusant de Carly (Kelli Berglund), aspirante comédienne qui gagne sa vie en faisant la cam girl.

On a déjà hâte de voir la suite de ce qui pourrait être la série pop et barrée ultime de ce début d’année.

 

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)