CINEMA

LES AMANTS DE LA NUIT de de Nicholas Ray : passionnés maudits

By  | 

Bowie (Farley Granger) s’échappe de prison aidé par une bande de taulards. Très vite, ses coéquipiers envisagent de se greffer sur un nouveau coup. Mais le temps d’un arrêt nocturne dans une planque, Bowie fait la rencontre de la douce et jolie Keechie (Cathy O’Donnell). Une rencontre qui le touche et qui l’amène à s’interroger sur son existence. Devenu en quelque sorte voyou malgré lui, victime d’une série de malentendus, Bowie espère qu’en faisant un dernier braquage il récupèrera assez d’argent pour se payer un avocat et s’innocenter. Petit à petit, il songe à décrocher et à construire une vie paisible avec Keechie dont il tombe amoureux. Mais ses mauvaises connexions et ses démons ne lui laisseront que peu de répit…

Premier long-métrage de Nicholas Ray bénéficiant d’une mise en scène soignée et d’une atmosphère très noire, « Les amants de la nuit » ( They live by the night en VO) est adapté d’un roman, « Thieves like us » écrit par Edward Anderson. Il en émane un sentiment de profond désespoir et de mélancolie et on comprend rapidement que la belle histoire d’amour qui se tisse entre Bowie et Keechie aura très peu de chance de survivre au cours des choses.

Oeuvre pulsionnelle et sensible, « Les amants de la nuit » dresse aussi bien le portrait d’un homme condamné par une société qui marche à l’envers (ou comment faire d’un innocent un ennemi public) qu’un amour qui tente de s’émanciper envers et contre tout. Ce qui aurait pu être un film noir se révèle au final être un grand drame sentimental contenant de nombreux passages déchirants. En passionnés maudits, Farley Granger et Cathy O’Donnell sont extrêmement émouvants, formant un couple mythique du septième art. Un indispensable.

Film sorti en 1949. Disponible en DVD et VOD

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)