FICTIONS LGBT

LOVE, SIMON : un délicieux coming out movie

By  | 

Adapté de l’oeuvre de Becky Albertalli, « Love, Simon » a connu un joli petit succès aux Etats-Unis. Et c’est une bonne nouvelle car il s’agit là de l’un des premiers teen movies à thématique gay produit par un gros studio (20th Century Fox) et bénéficiant d’une sortie en salles conséquente. Ou quand le genre bien connu du « coming out movie » (comme il en existe des centaines en DVD depuis deux décennies) devient mainstream. La question était de savoir si pour ceux qui ont vu tous les films qui l’ont précédé, ce film-là tenait la route.

Nous suivons donc le quotidien de Simon (Nick Robinson), un ado ordinaire de 17 ans. Il évolue dans une famille aimante, n’a aucun soucis au lycée et est toujours collé à sa bande d’amis : la gentille Leah (Katherine Langford) qu’on devine un peu amoureuse de lui, le choupinet Nick (Jorge Lendeborg Jr.) et la petite nouvelle de l’école qui attire les regards des garçons, Abby (Alexandra Shipp). Le quotidien de Simon bascule quand sur un site recensant les rumeurs de son lycée apparait un message anonyme d’un certain « Blue » qui dit être gay et se sentir comme bloqué dans une grande roue. Simon s’empresse de le contacter, lui aussi sous pseudonyme, et une correspondance se tisse entre les deux garçons qui n’osent pas faire leur coming out.

Par malchance, Martin (Logan Miller), le mec un peu lourd de l’école, tombe sur cette correspondance et fait du chantage à Simon : s’il ne veut pas que son secret soit révélé, il va devoir l’aider à se rapprocher d’Abby… Le temps de quelques semaines décisives, Simon va passer par de nombreux états avant de décider de s’affirmer.

love simon film

La trame de ce long-métrage adolescent est classique et déjà vue mais elle bénéficie du talent de son réalisateur, Greg Berlanti, qui a notamment été scénariste pour la série culte « Dawson ». « Love, Simon » se révèle très joliment écrit, avec des dialogues toujours justes et souvent drôles. Histoire de pimenter un peu cette histoire de coming out qui aujourd’hui pourrait paraître banale, le scénario adapté d’un livre y ajoute une dose de mystère avec l’identité cachée de « Blue », correspondant du personnage principal et objet de son affection.

love simon film

Le casting de jeunes comédiens est craquant à souhait (Nick Robinson et Kenyan Lonsdale en tête, suivis de deux acteurs de la série ado « 13 reasons why » –  Katherine Langford et Miles Heizer), la mise en scène sobre et saupoudrée de couleurs pop et la bande-originale est cool. C’est donc un divertissement de bonne facture, généreux, plein de bons sentiments et duquel on ressort léger. « Love, Simon » véhicule un message positif, fait l’effet d’un feel good movie tendre et intelligent. Une délicieuse illustration de la beauté de l’affirmation de soi mais aussi une célébration de l’amitié et de la famille. Les amateurs de teen movies y retrouveront tous les codes qu’ils affectionnent et ne devraient pas manquer de succomber à cette histoire toute mimi et sucrée.

Sortie en salles en France le 27 juin

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)