ALBUMS

Metronomy, The English Riviera : chaleur anglaise

By  | 

Les beaux jours reviennent et les anglais de Metronomy en profitent pour sortir leur troisième album,The English Riviera. Curiosité et engouement de la presse. Rien de surprenant, leur deuxième disque,Nights Out avait constitué un petit événement. Entre pop, electro et rock ils avaient apporté un son tout personnel, à la fois dansant, ravageur et sensible. Il y avait donc de fortes attentes pour ce troisième bébé.

Introduction classieuse avec des cordes : The English riviera annonce un voyage racé et paisible. Se lance We broke free et on est instantanément sous le charme. Certes, il y a de la coolitude mais ici rien n’est surfait. Tout est classieux, joliment entêtant, finement composé, avec un zeste de mélancolie bien placé. Et on assiste à un début d’album en fanfare : Everything Goes My Way a tout simplement tout pour être la ballade de l’été 2011. Je me suis surpris à chantonner « Love, I’m in love again » dans le métro. Le soleil tape fort, on transpire un peu, mais qu’est-ce qu’on se sent bien ! The Look , sans être particulièrement dansant, surgit pour nous sortir un peu de nos rêveries. Un peu plus electro, on s’imagine déjà sautillant, une bière à la main, lunettes de soleil de rigueur, prêt à savourer des jours de repos mérités. Et puis c’est l’heure de She wants. Ils ne sont pas trompés en en faisant un de leurs singles. Titre sur l’insomnie, hypnotique, cette petite merveille ne manque pas de jeter le trouble avec ses arrangements lascifs donnant furieusement envie de faire des bêtises au milieu de la nuit. Succède justement Trouble, caresse supplémentaire. Un peu plus loin, Corrine renoue avec le côté branchouille que pouvait avoir Nights Out. Mais tout cela est très vite rattrapé par Some Written, nous replongeant dans un certain repos, délicieux entre deux.

La bande semble s’être calmée, avoir gagné en maturité. Moins rentre dedans que ses prédécesseurs, The English Riviera se révèle étonnamment sentimental et provoque un coup de cœur quasi-immédiat sans jamais pourtant céder à la facilité. De quoi faire de Metronomy un des groupes pop les plus intéressants à l’heure actuelle et de cet opus un indéniable must de l’été à venir.

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)