CINEMA

PARFAIT AMOUR ! de Catherine Breillat : l’amour et la violence

By  | 

Le film s’ouvre avec un jeune homme qui raconte comment il a sodomisé une femme avec un manche avant de l’assassiner. Il doit simuler l’acte devant des inspecteurs qui semblent avoir atteint le degré de sensibilité zéro. Suit un témoignage face caméra de la fille de la victime : elle nous raconte que sa mère était une femme froide, qu’elle ne lui a pas toujours donné tout ce qu’elle attendait d’elle.

Après cette courte introduction, l’histoire peut commencer. On découvre le personnage de Frédérique qui travaille dans le secteur médical, qui osculte et opère la chair humaine. Frédérique est campée par Isabelle Renauld qui n’est pas sans rappeler dans ce film une certaine Romy Schneider. Elle a une fille qui est en plein dans l’adolescence et un fils. Elle est divorcée, a eu des histoires d’amour souvent compliquées et est restée longtemps mariée à un homosexuel. A une soirée, elle fait la connaissance de Christophe (Francis Renaud), un jeune homme qui pourrait être son fils. Pour lui, c’est le coup de foudre, il voit directement Frédérique comme la femme de sa vie. Leur relation ne tarde pas à basculer dans la romance torride.

Catherine Breillat filme les corps et les états d’âmes sans tabous et analyse au peigne fin les sentiments d’une femme perdue entre désir et amour. L’amour entre Christophe et Frédérique pourrait paraitre parfait au début : ils se complètent à merveille, il lui apporte la jeunesse, la fraicheur, elle le regarde avec tendresse et lui fait partager son expérience. Confessions sur l’oreiller, diner avec la famille et les amis, week end romantiques… Amour et Coca Cola au programme ! Mais comme le spectateur pouvait s’en douter (on identifie facilement Christophe comme étant le meurtrier présent au début du film), les choses vont mal tourner.

Les moments tendres vont laisser place aux crises de jalousie, au manque affectif et sexuel. Frédérique va être contrainte de voir la vérité en face : avec son jeune amoureux, elle a l’impression d’être une gamine qu’on trimballe, entre eux l’alchimie physique n’est plus (si tant est qu’elle ait été là à un moment). Même si il ne lui fait plus l’amour, elle s’en fiche : ce qui compte c’est l’amour ,dit-elle…avant d’avouer qu’elle a envie de « queue », de jouir. Si elle est impuissante face à ses sentiments, Christophe est impuissant avec elle tout court. Elle en profitera pour remettre en cause son identité sexuelle.

Ricanements, humiliations : la romance tourne au règlements de comptes jusqu’à un dénouement final violent. L’occasion pour Breillat de montrer jusqu’où l’on peut aller par amour ou par haine et pour Isabelle Renauld de livrer un numéro d’actrice d’une grande intensité. Des dialogues qui sonnent toujours juste, une réflexion sur la sexualité, les rapports homme/femme, une mise en scène sobre et efficace : Parfait Amour ! est une histoire d’amour intense entre beauté et malaise.

Film sorti en 1996

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)