ALBUMS

Summer Camp, Welcome to Condale : frissons d’été

By  | 

Jeremy Warmsley et Elizabeth Sankey  alias Summer Camp avaient fait parler d’eux en 2010 avec leur single Ghostrain. Un titre ensoleillé, entêtant et sentimental. Petit coup de foudre.

Avait suivi l’EP Young EP qui, je dois l’avouer, ne m’avait pas trop emballé. Depuis, j’avais un peu perdu de vue ces deux-là, avant de tomber par hasard sur leur premier album Welcome to Condale. Et ce fut un heureux hasard car à l’écoute de Better off without you, je me suis soudain cru sur la plage à jouer au volley ball, soleil tapant, loin de l’automne déprimant. Peu importe que les paroles parlent de rupture : ce titre survitaminé à de quoi rebooster tous les célibataires esseulés.

Faussement naïve, cette pop joliment rétro et colorée est de celles à toucher instantanément les cœurs. Irrésistibles sucreries (Last American Virgin, Done Forever), petits tubes aux airs rock qui nous replongent aux années lycée (Brian Krakow) ou parenthèse dance et sensuelle (I want you) : tout en restant cohérent, Summer Camp s’essaie à différents registres en gardant un style branché, léger et gentiment décalé. Pas certain que l’album ait une durée de vie conséquente de par son côté un brin trop easy mais il vous donnera à coup sûr de jolis frissons, peu importe la saison.

 

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)