COURTS

SWEAT de Noel Alejandro : sueurs chaudes

By  | 

Entourés des nouveaux venus Jesse Charif et Parker Marx, Noel Alejandro nous invite à une étreinte cinématographique dans la sueur avec « Sweat ».

Un après-midi, un étudiant en cinéma en train de boucler sa thèse sur la violence à l’écran reçoit la visite inattendue d’un inconnu. Un garçon, vêtu d’une tenue de cycliste moulante et en sueur, est sur le pied de sa porte et prétend être un ami de son ancien coloc. Il s’incruste, demande à utiliser les toilettes, s’éternise, pose beaucoup de questions, demande un verre d’eau, puis un thé…

sweat noel alejandro sweat noel alejandro sweat noel alejandro

Petit à petit, l’échange entre les deux garçons monte en tension. Qui est donc ce cycliste aussi insondable que sexy ? A la peur et la méfiance finit par se mêler le désir et se déploie un moment de folle sensualité lors duquel Noel Alejandro nous rappelle l’incroyable efficacité de sa mise en scène. Fièvre au rendez-vous avec des caresses chargées en érotisme et des jeux plus lubriques qui s’ensuivent. Puissance de l’abandon, excitation de se donner à quelqu’un dont on ne sait pas s’il nous veut du bien ou du mal. Et enfin, fétichisme délicat autour de la sueur et de la tenue de cycliste…

Une nouvelle fois, Noel Alejandro explore les multiples facettes du désir et du plaisir entre garçons avec des modèles au naturel ensorcelant. « Sweat » joue merveilleusement de l’ambiguïté et de la tension, s’autorise un peu d’humour et de folie et révèle surtout le ravageur Parker Marx, d’un magnétisme redoutable.

Film produit en 2018 et disponible sur noelalejandrofilms.com

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)