EP

Swing « ALT F4 » : uppercut d’émotion

By  | 

Swing nous avait mis une belle claque avec son titre S’en aller sur lequel on retrouvait en featuring Angèle. Forcément, ça donnait envie d’écouter ALT F4 son dernier disque entre l’EP et le mini album (7 pistes au total). Et c’est clairement déjà l’un des immanquables de 2020. Swing est loin d’être un inconnu : il avait déjà sorti un album, Marabout, en 2018 (qu’ici on a rattrapé et qui vaut vraiment le détour). C’est aussi l’un des membres du très chouette groupe de rap belge L’or du commun.

ALT F4 marque une nouvelle direction pour sa musique qui navigue à la perfection entre plusieurs courants. Il y a un côté rap avec flow très soigné, sensible, intelligent et poétique. Aussi un côté chanson. Des passages enfin qui flirtent avec la soul, le r’n’b ou la pop. Ce qui se dégage de l’ensemble colle assez bien à la pochette en noir et blanc. Swing délivre ici des pistes sensibles et teintées de mélancolie. Réflexion, tristesse parfois, regard sur le monde. Avec toujours un sacré souffle et des mélodies qui vont droit au coeur.

Et on le sent tout de suite, avec l’ouverture faite par le génial morceau N qui parle du racisme persistant encore aujourd’hui et de ceux qui n’ont pas le « bon faciès ». C’est direct, langoureux, fort. Le chant s’affirme ensuite avec l’excellent, sentimental et désillusionné Brousse et le fameux duo avec Angèle, S’en aller.

La mélodie se fait plus douce et enjouée avec Pas besoin de raison avant de nous recoller un bon gros uppercut avec un Gris en forme de cri du coeur complètement vibrant. Jaillit un duo surprise avec Duñe et Crayon qui font souffler un vent de soul intemporel avant d’arriver à la sublime conclusion que constitue Indélébile. Cette dernière piste, duo avec Nemir, prend tellement aux tripes de suite qu’il collera les larmes aux yeux à pas mal de ses auditeurs. C’est pépite.

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)