CINEMA

UNE ÉTOILE EST NÉE de George Cukor : l’amour et le succès

By  | 

Norman Maine (James Mason), grand acteur hollywoodien, commence à fatiguer ses collaborateurs de toujours. Il est en effet la majeure partie du temps ivre, incontrôlable, provoquant des arrêts de tournage ou menant la vie dure à son attaché de presse qui le déteste secrètement.

Un soir, lors d’un gala de charité durant lequel plusieurs jeunes artistes se produisent, il tombe sous le charme d’Esther Blodgett. Sa voix le transporte, coup de foudre. Il l’approche, la belle garde ses distances. Rentrant chez lui comme d’habitude ivre mort, Norman sort pourtant de son lit et part au beau milieu de la nuit à la recherche de la jeune chanteuse. Il la retrouve dans un bar et l’arrache à ses camarades musiciens. Suit une grande déclaration via laquelle il la pousse à rêver plus grand tout en se jurant de faire d’elle une star.

Il décroche à Esther un contrat dans son studio où elle fait de la figuration tout en héritant d’un nouveau nom de scène, Vicki Lester. Alors que le studio cherche urgemment une chanteuse suite à un désistement, Norman se débrouille pour que Vicki prenne la relève. Dès son premier film, le succès est au rendez-vous. Le rêve devient réalité et Vicki et Norman se marient.

Mais alors que la carrière de Vicki connaît une ascension fulgurante et que Norman oublie ses démons grâce à l’amour, arrêtant de boire, son studio le renvoie. On lui reproche ses fautes passées, on ne lui fait plus confiance. Norman prend plutôt sereinement la nouvelle dans un premier temps et se réjouit de voir que Vicki devient l’une des plus grandes actrices de sa génération. Puis une profonde blessure narcissique se creuse. L’acteur finit par ne plus supporter d’être dans l’ombre, se déteste alors qu’il se met à jalouser sa propre femme. Il recommence à boire, à se détruire. Malgré tous ses efforts pour tenter de réconforter celui à qui elle doit tout, Vicki pourra-t-elle sauver son amour des démons d’Hollywood ?

une étoile est née film george cukor

Remake d’un film homonyme de William Wellman datant de 1937, Une étoile est née (A star is born) est un drame musical particulièrement puissant, notamment grâce à une love story intense et déchirante. Le réalisateur George Cukor apporte à une traditionnelle success story beaucoup de passages originaux, à la beauté et maîtrise fulgurantes. Emerveillement alors que nous découvrons les images du premier film de Vicki Lester, narrant au passage en filigrane la vocation et l’ascension d’Esther / Vicki. Une vie défile en chanson, comme dans un rêve parfaitement chorégraphié. La vie est spectacle, preuve en est une autre scène mythique durant laquelle Vicki raconte sa journée de travail sur les plateaux à Norman, rejouant un de ses numéros au milieu de son salon, se servant de tous les éléments et objets alentours pour mimer un drôle de tour du monde. Judy Garland avait cet air un peu fermé qui aurait pu lui porter préjudice pour le rôle. Mais elle possède une telle énergie que chacun de ses numéros nous laisse sans voix. Elle danse et évolue dans les décors comme si sa vie était en jeu. Vicki Lester s’envole alors qu’elle pratique son art tandis que le pauvre Norman se retrouve trop souvent cloué à ses chaînes.

Peinture d’un Hollywood comme souvent entre rêve et cruauté, portrait de deux acteurs à deux étapes charnières de leur carrière (le point culminant et la chute) et surtout histoire d’amour très forte, Une étoile est née est un divertissement rondement mené et souvent très émouvant. Finalement, c’est le personnage de Norman Maine qui marque le plus, acteur star incontrôlable, ingérable mais doté d’un cœur d’or. Un homme hyper sensible qui ne parvient pas à se canaliser, un artiste à vif généreux mais rongé par sa propre complexité. Norman est toxique pour lui-même et pour les autres. Le plus poignant est que dans sa descente aux enfers il trouvera toujours chez Vicki une main tendue. Ne se laissant pas aveugler par le star system, la star n’oublie pas d’où elle vient et fera de Norman sa priorité, tentant de lui avoir des rôles quand il sera au plus bas, quittant les plateaux le plus vite possible pour le retrouver à la maison, songeant même à tout quitter pour s’occuper de lui, tenter de le sauver.

une étoile est née film george cukor

Alors qu’elle reçoit son Oscar et qu’il gâche ce moment en arrivant ivre sur scène, Vicki ne s’emporte pas, il n’y a pas d’engueulades. Comme Norman a su tout faire pour la propulser au top, Vicki fera tout jusqu’au bout pour l’empêcher de sombrer. Un amour envers et contre tout et tous. Rêve et destruction, spectacle à tout prix, grandeur et déchéance : avec beaucoup de sensibilité, Une étoile est née s’avère être le récit hors-norme d’un amour à la fois éclatant et condamné d’avance.

Film sorti en 1954 et disponible en VOD

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)