ALBUMS

Yan Wagner voyage dans le temps avec « This Never Happened »

By  | 

Son premier album « Forty Eight Hours » était une énorme promesse et un coup de maître. Le français Yan Wagner nous aura fait languir puisque nous avons attendu 5 ans pour avoir de ses nouvelles. Voici donc son second opus, « This Never Happened », constitué de 10 pistes. Pas de doute : le brun ténébreux à la voix grave bonne à donner le frisson a pris le temps de bien faire les choses.

La piste d’ouverture, intégralement instrumentale et qui donne son titre à l’ensemble, est une merveille électro – rêveuse, entêtante, érotique et sinueuse. Si l’on retrouve dans ce nouveau disque le goût prononcé de Yan Wagner pour les sonorités eighties et vintage, il s’échappe régulièrement du son électro-post new wave / cold wave  qui le caractérisait pour flirter avec le rock ou le disco en mélangeant les courants et les époques. De quoi créer une pièce aussi hybride qu’ensorcelante. L’effet d’un nuage de fumée dans lequel il fait bon de se perdre, entre deux passions intenses et autres nuits au parfum d’excès.

Outre les singles déjà aimés « No Love » et « SlamDunk Cha-Cha » ainsi qu’une reprise envoûtante du « It was a very good year » de Frank Sinatra, on a particulièrement craqué sur les titres « Blacker »,  « Grenades » et ses arrangements lubriques et « Close Up ». Ca valait le coup d’attendre.

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)