BOYS

Alejandro Speitzer : mi-ange mi-démon

By  | 

En deux ans, l’acteur mexicain Alejandro Speitzer a vu sa notoriété exploser. Il a enchaîné les séries ! La reine du Sud, El Club, Sombre désir et plus récemment Quelqu’un doit mourir.

Pour ma part, je l’ai découvert dans cette dernière mini-série Netflix où il campe un jeune gay face à l’homophobie au coeur de l’Espagne franquiste. J’ai été happé par son excellente interprétation et aussi son charme ne m’a évidemment pas laissé de marbre. Dans Quelqu’un doit mourir, Alejandro Speitzer incarne Gabino, un garçon délicat, fin, un poil taciturne. Son jeu témoigne d’une grande douceur, d’une certaine poésie.

Surprise alors que je le découvre dans une de ses précédentes série, le thriller plaisir coupable Sombre désir : il y incarne un bogosse vénéneux qui use largement de ses charmes pour parvenir à ses fins. C’est un autre homme à l’écran, en mode bombe sexuelle fatale.

Preuve d’une belle versatilité côté interprétation et que notre Alejandro est un très bon acteur en plus de nous en mettre plein les yeux. Jeune talent à suivre et pour l’heure on se rince l’oeil :

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)