FICTIONS LGBT

MASCARPONE : le film gay chou et gourmand qu’on attendait !

By  | 

Le duo de réalisateurs italiens Alessandro Guida et Matteo Pilati signe avec Mascarpone (« Maschile singolare » en VO) l’un des films à thématique gay les plus irrésistibles et attachants de l’année. Un total feel good movie blindé de beaux mecs : aussi attachant que furieusement sexy !

Rome. Antonio (super choupi Giancarlo Commare) a la trentaine mais se comporte encore un peu comme un enfant. Il vit en couple depuis le lycée avec son amoureux Lorenzo (Carlo Calderone) qui l’entretient pendant qu’il cherche toujours sa voie. Mais voilà que subitement Lorenzo lui annonce qu’il souhaite se séparer car il en aime un autre. 

Dévasté, Antonio comprend qu’il va devoir rapidement réagir pour ne pas sombrer. Il trouve une colocation avec un garçon flamboyant et francophile, Denis (Eduardo Valdarnini). Déluré et un tantinet théâtral, Denis a aussi et surtout le coeur sur la main et va instantanément aider son nouveau coloc et ami à trouver du travail : il le met en contact avec un de ses amis boulanger, le très sexy Luca (Gianmarco Saurino) qui cherche un apprenti. Il se trouve qu’Antonio a toujours adoré faire la cuisine et en particulier des pâtisseries. 

En parallèle de son travail dans la boulangerie, Antonio va prendre des cours pour se perfectionner dans l’art de la pâtisserie et peut-être transformer en métier une vieille passion héritée de sa grand-mère (dont le délicieux secret de son tiramisu reposait selon elle sur la qualité de la mascarpone faite maison). 

Entre ses nouvelles aspirations et ses nouveaux amis très ouverts d’esprit, Antonio va pour la première fois vivre sans se reposer sur un autre garçon ou sur un idéal de couple auquel il ne croit plus aveuglément comme auparavant. Il va ainsi explorer les joies du célibat et du plaisir avant d’être confronté à un ultime choix… 

mascarpone film
mascarpone film

Il y a des films simples qui font un effet fou et euphorisant tellement ils parviennent à poser des personnages attachants, un univers dans lequel on a envie de vivre. C’est ce qui se passe avec Mascarpone, long-métrage coloré et gentiment déluré, qui fait l’effet d’un délicieux dessert sucré. On s’attache instantanément à tous les personnages, on ne veut plus les quitter et on rêverait que le film se transforme en série télé (format auquel il fait penser par son rythme trépidant). 

C’est une oeuvre qu’on a envie de manger, un bonbon pour les yeux, plein de bonne humeur, tendre mais aussi souvent universel et touchant. Antonio est de ces trentenaires qui se cherchent encore et qui va goûter tardivement à la vie de célibataire. Sa gourmandise pour les beaux italiens donnera lieu à quelques tableaux rigolos ou torrides. 

mascarpone film
mascarpone film
mascarpone film

Incarné avec justesse et sensibilité (on a vraiment l’impression que les acteurs sont leurs personnages), écrit avec talent et drôlerie (les dialogues sont vifs et font souvent mouche), généreux et divertissant, ce film aux allures de chronique sentimentale a cette petite étincelle, cette magie, qui fait qu’on ne veut pas que ça s’arrête. Célébration de l’amitié, quête de soi entre rires et larmes : on adore suivre l’itinéraire d’Antonio et de ceux qui l’entourent et on apprécie le regard lucide et moderne sur le couple. Super craquant. 

Film produit en 2020 et présenté lors de la 27ème édition du Festival Chéries Chéris

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)