CINEMA

MYSTERY de Lou Ye : l’homme à femmes

By  | 

Wuhan, en Chine. Une jeune étudiante est percutée par un chauffard et meurt. La police ouvre une enquête et constate qu’outre le fait d’avoir été renversée, la victime a subi différents coups ainsi qu’une chute. Le chauffard tente d’étouffer la chose, il est le fils d’un riche entrepreneur. Que s’est-il vraiment passé ?

La jeune inconnue entretenait depuis un moment une liaison avec un homme marié, à la situation aisée, Yongzhao. La femme de ce dernier, Lu Jie, a quelques temps avant l’incident fait la connaissance de Sang Qi. Les deux femmes se sont rencontrées à l’école de leurs enfants, qui étaient amis. Quand un jour Sang Qi demande à Lu Jie de venir prendre un verre avec elle, tout bascule. Tandis que la première confie ses craintes vis-à-vis de son mari potentiellement adultère, la seconde voit à travers la baie vitrée  du café son propre mari, en route pour un hôtel, avec une jeune femme qui n’est autre que celle qui allait mourir dans d’atroces circonstances.

Lu Jie pourrait-elle être à l’origine de la disparition de la gamine ? Rien n’est aussi simple. Déjà sous le choc face à la découverte de cette tromperie, elle va entamer une véritable descente aux enfers, rythmée par des révélations de plus en plus sordides…

mystery film lou ye

Lou Ye revient au thriller après les intimes et sombres Nuits d’ivresse printanière et Love and Bruises. Mais attention : si dans Mystery il est bien question d’une enquête policière, les passions destructrices des personnages prennent une fois de plus rapidement le dessus. Et à nouveau la chair se révèle bien triste et les sentiments mis à (très) rude épreuve. Le cinéaste délivre une vision on ne peut plus noire de la Chine, de la petite bourgeoisie, des hommes. Ou quand la monstruosité d’un homme en particulier, le lâche et légèrement sex addict Yongzhao, réduit à néant la vie de femmes plus ou moins innocentes…

Lu Jie et Yongzhao se sont rencontrés à l’université. Grand amour, mariage, mais, on l’apprendra plus tard, des difficultés pour Lu Jie à donner à son homme un enfant. Finalement, une petite fille verra le jour. Mais Yongzhao, infidèle, aura entre temps fait tomber enceinte une de ses maitresses, Sang Qi. Cela l’amènera a mener une double vie qui aura pour conséquence majeure de faire subir à Lu Jie un quotidien basé sur le mensonge. C’est l’un des tours de force de Mystery : l’homme infidèle n’a pas seulement trompé sa femme avec une jeune inconnue, il a fait bien pire que ça. Il n’y a pas une autre femme mais des autres femmes. Et comme si le fait d’avoir deux compagnes, deux vies de familles, ne lui suffisait pas, Yongzhao a eu encore besoin d’aller voir ailleurs. Et juste après le décès de sa jeune partenaire, il aura vite fait de lui trouver une remplaçante. Le personnage de Lu Jie découvre petit à petit, jusqu’à l’écœurement, jusqu’où son mari a poussé le vice.

Jusqu’à quel point, par amour, une femme peut-elle se laisser bafouer ? Jusqu’où peut-on aller par désarroi sentimental ? Les vils instincts ont vite fait de ressurgir. Eternelle maitresse, Sang Qi se révèle être l’auteur d’un plan pour le moins machiavélique afin de tenter de garder Yongzhao auprès d’elle. Mais les petites manipulations finissent par donner lieu à des conséquences trop grandes, ingérables… L’amour est-il ici synonyme de courage ou de lâcheté ? Face à un personnage masculin pour le moins méprisable, presqu’inhumain dans sa façon d’agir et de réagir face aux évènements, les autres protagonistes se débattent entre leurs désirs, leurs illusions perdues, leurs erreurs. Plus que jamais, il est ici question de corruption, dans tous les domaines. L’enquête de la malheureuse jeune maitresse au destin funeste se révèle dès le départ susceptible d’être biaisée. On aura vite fait de tenter de troquer sa petite vie contre un appartement, des versements… Dans un univers froid, à la frontière du glauque, seul un ancien amoureux de la défunte semble totalement guidé par des intentions pures.

Fidèle à ses habitudes, Lou Ye nous offre une œuvre sombre, à la fois difficile et haletante. La réalisation , entre caméra portée, plans aériens et extrême fluidité, continue d’épater, de transporter, tandis qu’un scénario alambiqué et diabolique se déploie. Les amateurs ne seront pas déçus par ce mouvementé voyage…

Film sorti en 2013 et disponible en VOD

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)