CINEMA

NOUVELLE DONNE (Reprise) de Joachim Trier : vie étudiante et création en Norvège

By  | 

Phillip (Anders Danielsen Lie) et Erick (Espen Klouman Hoiner) sont amis depuis l’enfance. Ils ont une passion commune pour le cinéma, la littérature et la musique rock et aspirent tous deux à devenir écrivains. Alors qu’ils envoient en même temps leur premier manuscrit, tous les espoirs semblent permis.

Mais seul Phillip verra son projet publié. Accédant à la reconnaissance critique, Phillip réalise son rêve. Mais voilà qu’il tombe amoureux de Kari (Viktoria Winge). Le genre de passion si forte qu’elle vous ronge de l’intérieur et vous fait perdre la tête. Sombrant définitivement dans la folie, le jeune auteur se retrouve interné en hôpital psychiatrique.

Après une période d’absence , il sort de l’hôpital et retrouve toute sa bande d’amis avec qui il prend plaisir à trainer à nouveau. Pendant ce temps, Erick à la joie de trouver enfin un éditeur prêt à publier son roman. Et , persuadé qu’amour et création ne peuvent aller de pair, il songe à rompre illico avec sa petite amie… Entre fêtes, concerts et conversations intellectuelles, Erick et Phillip profitent de la vie étudiante , période où les sentiments sont exacerbés et où la multiplicité des possibilités peut souvent rimer avec angoisse…

nouvelle donne joachim trier

Joy Division, Le Tigre, New Order…La bande-originale de Nouvelle Donne est de premier choix et colle tout à fait à l’esprit du film et à la psychologie de ses personnages, évoluant dans un milieu étudiant à la fois underground et intellectuel. Branché mais certainement pas poseur, ce premier film était l’une des plus belles promesses de cinéma de l’année de sa sortie, 2008. Joachim Trier et Eskil Vogt aiment le cinéma et la littérature. Ainsi, leur premier long-métrage fait la part belle aux références (en priorité La Nouvelle Vague) sans jamais tomber dans le pompeux ou dans la prétention. Car ces références, ils les intègrent avec brio dans des conversations que les étudiants de tous les jours peuvent avoir entre eux (en considérant , certes, que les étudiants en question aient un attrait pour la culture).

Amoureux du cinéma de Desplechin et de son scénariste Emmanuel Bourdieu, Joachim Trier livre un film que certains seraient tentés de comparer aux Amitiés Maléfiques. Sauf que Nouvelle donne est beaucoup plus réaliste que ce dernier. Déjà grâce à un formidable casting de jeunes acteurs aussi charismatiques que justes. Ensuite car le film lorgne davantage du côté d’un certain Bret Easton Ellis.

Souvenez-vous, Les lois de l’attraction, film générationnel hors norme signé Roger Avary. Sans aller aussi loin dans le côté trash, Nouvelle donne met en scène une jeunesse libérée et passionnée. Et si on cite volontiers Bret Easton Ellis c’est parce que la voix off nous y fait beaucoup penser. Bavard, ce long-métrage dynamique l’est incontestablement. La voix off y est omniprésente et tient un rôle à part entière. Ce qui colle complètement avec les deux personnages principaux, aspirants écrivains, et qui permet surtout de laisser les images plus libres. Et voilà qu’en trois minutes nous nous attardons sur un personnage, que nous le découvrons à travers différentes anecdotes plus ou moins croustillantes et hop on passe à autre chose. C’est fluide, ludique et captivant. Ce qui fait plaisir à voir, tout le long de ces 1h40 de divertissement cinématographique, c’est le désir du réalisateur de jouer, communiquer avec son spectateur et de partager avec lui son amour pour l’art.

nouvelle donne joachim trier

Original et audacieux, Nouvelle donne ne se refuse rien. Un jeu passionnant sur la temporalité (le film mélange présent, flashbacks, anticipation et fantasmes) , un scénario alambiqué mais finalement très accessible car il fait la part belle aux sentiments (thème forcément universel), une réalisation inspirée et maitrisée. Mais surtout, c’est une oeuvre qui procure des émotions fortes.

Rares sont les moments au cinéma où l’on est scotché à son fauteuil et là c’est le cas. Car Joachim Trier a réussi à décrire et partager la sensation que l’on a lorsque l’on tombe amoureux, lorsque l’on se sent bien avec sa bande de potes, mais aussi la sensation particulière qu’est celle de vouloir créer. Entre jouissance et angoisse profonde, amour et folie. D’un coup d’un seul, le film s’arrête , le souffle est coupé et puis ça repart…

Attachant et intelligent, ce premier film venu de Norvège fourmille de bonnes idées. Les mauvaises langues lui reprocheront ses excès de style mais peu importe, il y a là dedans un tel amour et un tel désir de faire du cinéma, qu’aucun cinéphile ne pourra résister bien longtemps. Depuis le temps qu’on attendait un film sur les étudiants qui soit réaliste, cool et bien fichu !

Film sorti en 2008. Disponible en DVD

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)