CINEMA

SAUVER OU PÉRIR de Frédéric Tellier : devoir renaître

By  | 

C’est un film qui ne paie pas vraiment de mine de par sa réalisation mais qui nous a attiré par son joli couple de cinéma formé par Pierre Niney et Anaïs Demoustier. On est ressorti de Sauver ou Périr avec pas mal d’émotions. Le genre de film qui amène à remettre sa vie en perspective.

L’histoire est celle de Franck (Pierre Niney), un jeune sapeur-pompier passionné par son travail. On peut le dire : son travail c’est toute sa vie. Il partage son quotidien avec sa femme Cécile (Anaïs Demoustier) au sein d’une caserne. Elle va accoucher de jumelles, ils forment un jeune couple heureux malgré l’investissement très particulier de Franck. En effet, le jeune homme n’a que peu de coupures et sa vie personnelle peut constamment être mises entre parenthèses. Il y a toujours des accidents, des gens à sauver, des drames qu’on a envie d’éviter.

On perçoit la difficulté du quotidien de ces hommes qui vouent leur vie à tenter de sauver celle des autres. Cette alarme en arrière-plan comme une menace permanente et puis la possibilité de se blesser à tout moment. Sans parler des émotions fortes, de la confrontation avec le désespoir ou la mort. Les journées sont lourdes et il en faut du courage et de la dévotion pour rester debout avec la même force et le même entrain.

Alors que sa carrière décolle, Franck va se retrouver coincé au coeur d’un terrible incident après avoir essayé de sauver des membres de son équipe. Il finit dans un centre de traitement des Grands Brûlés. Passé de peu à côté de la mort, il a désormais le visage défiguré et une multitude de séquelles. Il va passer près de deux ans dans ce centre à tenter de se relever. Mais ce qui l’angoisse le plus, c’est de devoir accepter que tout ce qu’il avait construit est désormais brisé. Il ne pourra plus jamais être sapeur-pompier, avoir la même vie qu’avant. Il a peur que sa femme ne le désire plus et le délaisse, de devenir un poids pour tout le monde. Il va devoir subir le regard des autres.

sauver ou périr film sauver ou périr film

C’est un film parfois dur, qui fait mal car forcément on éprouve beaucoup de peine pour le personnage principal qui est un chic type et qui se retrouve à terre, ayant l’impression d’être devenu une sorte de monstre qu’on prend en peine constamment, dont le destin tragique fait pleurer. Quand on a été perçu comme un héros, être d’un seul coup regardé comme une victime est difficile à encaisser.

Pierre Niney porte à bout de bras ce rôle fort et sensible. Magnifique et très physique dans la première partie, il devient terriblement vulnérable ensuite. Avec ce long-métrage, Frédéric Tellier nous rappelle comme à tout instant notre existence peut vriller et nous amener à devoir tout revoir. Franck devient une de ces personnes qu’on ne voit pas ou qu’on se refuse de voir. Il a désormais un handicap, il va devoir dépendre des autres, il ne pourra non seulement plus prétendre à quelque chose d’extraordinaire mais il est en plus privé de la quiétude de l’ordinaire.

sauver ou périr film

Avoir la sensation de tout perdre alors qu’on avait à peine réalisé et profité de ce qu’on avait, c’est une souffrance. Avec beaucoup de réalisme, « Sauver ou Périr » nous montre la lente reconstruction d’un homme qui voit ses rêves éclater en plein vol. D’abord sonné puis démuni, Franck finit par céder à la colère, à un dégoût vis à vis de lui-même qui va de pair avec un profond sentiment d’injustice. Il va toucher le fond avant de laisser revenir la lumière. 

Jouant joliment la carte du mélodrame, l’ensemble ne manque pas d’émouvoir et nous rappelle les choses essentielles d’une vie plus fragile qu’on ne voudrait la concevoir. Un film en forme de leçon de vie en somme.

Film sorti le 28 novembre 2018

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)