EP

Gregory Dillon est la nouvelle sensation pop gay avec son EP « Sad Magic »

By  | 

Les chanteurs gays et pop commencent doucement à se multiplier. Des artistes comme Troye Sivan ont pu ouvrir la voie et faire comprendre aux labels que ,oui, on peut être un artiste gay et ne pas se priver d’un vaste public.

Si Troye Sivan est devenu en quelque sorte le digne représentant gay d’une pop mainstream léchée et nostalgique, Gregory Dillon est sans aucun doute le nouveau chef de file d’une nouvelle vague d’artistes indie pop LGBT. Depuis maintenant 2 ans, il ne cesse de dévoiler des morceaux synth pop et romantiques tous plus craquants les uns que les autres, toujours accompagnés de clips hyper pop, colorés, fantaisistes.

L’heure est venue pour ce garçon talentueux et doté d’une voix puissante d’entrer dans la lumière alors que vient de sortir en cette fin d’année son EP Sad Magic porté par un single éponyme complètement addictif :

On retrouve avec Sad Magic toutes les qualités qui nous ont fait tomber amoureux de Gregory Dillon : une voix solide donc mais surtout une mélodie imparable, apte à toucher le plus grand nombre, des vagues pop synthétiques qui ne manqueront pas de raviver la flamme nostalgique de nombreuses personnes et un univers visuel plein de couleurs, jouant de façon malicieuse avec le kitsch et une certaine théâtralité dans l’interprétation.

Si vous suivez Gregory Dillon sur Instagram, vous découvrez un garçon absolument adorable, très drôle et toujours là pour envoyer à son public douceur et bonne humeur. L’humour se retrouve d’ailleurs aussi dans ses clips, l’artiste ayant un sens de l’auto-dérision qui ne le rend que plus attachant. Mais ce côté rigolo ne doit en aucun cas faire oublier son talent XXL.

Car l’EP Sad Magic nous le rappelle dès la première écoute : Gregory Dillon est sans doute une des meilleures choses qui soit arrivée à la synth pop cette année. Absolument tous ses morceaux sont des bombes qui entêtent dès les premières secondes. Lovely., Screenshots, Plastic Ferrari : des singles tous plus efficaces et délicatement produits qui mêlent l’évidence pop à une sensibilité à fleur de peau.

Si chacune des pistes que compose Gregory Dillon nous boostent à 200%, propageant joie, euphorie et paillettes dans nos petites vies, quand on se penche de plus près sur les paroles, elles racontent des choses universelles et exposent la fragilité du chanteur. C’est hyper sentimental, complètement dans l’air du temps.

Sad Magic, ce sont 5 morceaux qui transforment les pires moments et doutes que l’on peut traverser en vagues scintillantes. Le dernier morceau, Sunset, s’appuie sur des beats toujours euphorisants et témoigne enfin du savoir-faire de l’artiste pour tisser des ballades vibrantes.

Une pop généreuse, qui panse les blessures et nous donne la pêche. Un souffle de vie pop. Avec Sad Magic, Gregory Dillon est définitivement plus magique et indispensable que jamais. À écouter et partager pour que l’on ait plus de pop arc-en-ciel, encore et encore ! 

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)