FICTIONS LGBT

« Les engagés » : militantisme LGBT et quête de soi à Lyon

By  | 

Première web série gay française bénéficiant d’une production d’envergure (après par exemple l’indie et sympathique “Les garçons de chambre“), « Les Engagés » suit l’itinéraire d’Hicham (Mehdi Meskar), un jeune gay musulman qui étouffe dans son quartier. Ayant peur de la réaction de son entourage et de ne jamais pouvoir s’assumer, il prend la fuite et se dirige vers Lyon. C’est là que se trouve Thibaut (Eric Pucheu), le seul gay qu’il connaisse. Il y a plusieurs années de cela, ce dernier avait essayé de l’embrasser mais Hicham avait répondu par les poings.

Tombant sur un Hicham perdu et déboussolé, Thibaut accepte de l’accueillir chez lui et lui fait par la même occasion découvrir son univers. Il milite à travers un centre LGBT qui répond au nom du « Point G ». Contrairement aux idées reçues (et preuve en est l’infernal déferlement récent de La Manif pour tous), l’homophobie est toujours là et il est encore plus que nécessaire d’agiter les drapeaux. S’inspirant de la réalité, cette fiction de 10 épisodes montre l’effervescence d’un centre militant alors que la ville est gagnée par une droite rétrograde, dure, qui entre autres choses cherche à bloquer l’organisation d’une Gay Pride, ce vilain événement aux couleurs criardes qui ose célébrer le queer plutôt que des LGBT se fondant complètement dans le moule.

Les Engagés

Politiciens aux propos homophobes mais homos eux-mêmes, vie associative entre solidarité et guerres internes, l’homosexualité au quotidien entre amitiés, quête d’amour, vie sexuelle débridée ou risque d’agression : cette première saison brasse de nombreux thèmes en peu de temps tout en parvenant à leur donner une vraie consistance. Si la réalisation de Jules Thénier et Maxime Potherat est assez jolie et fait la part belle à la ville de Lyon où elle fût tournée, l’atout numéro 1 du projet est définitivement sa galerie de personnages, éclectique et très bien incarnée.

Les Engagés

Les Engagés

Du bogosse fougueux ambivalent plus vulnérable qu’il n’y parait (Eric Pucheu, bel équivalent français au Brian de « Queer as Folk ») à la soeur musulmane douce et tolérante (Nanou Harry) en passant par le gay mature extraverti franc du collier et au grand coeur (Denis D’Arcangelo) ou un tendre escort boy traité sans cliché (Claudius Pan) : on s’attache beaucoup à ces « Engagés » qui prennent en quelque sorte le contrepied d’un  « Looking », dépeignant des garçons nous semblant davantage « de proximité ». On espère que tout cela aura une suite.

Saison 1 disponible en DVD aux éditions Optimale et sur Queerscreen

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)