FICTIONS LGBT

QUERELLE de Rainer Werner Fassbinder : découverte et violence des plaisirs gays

By  | 

Bienvenue sur Le vengeur, bateau plein à craquer de marins aux muscles saillants, qui vient d’accoster à Brest. En ressort l’irrésistible Querelle (Brad Davis) qui va retrouver son frère Robert (Laurent Malet) dans le bar-bordel du coin : La Feria. Robert vit une relation passionnée avec la tenancière du lieu, Lysiane (Jeanne Moreau). La Feria est un endroit fantaisiste, étrange, où les hommes jouent aux dés avec le très baraqué Nono (Gunther Kaufmann) pour avoir le droit de coucher avec Lysiane. Mais si ils perdent, ils se font prendre par Nono. Beaucoup ont perdu et n’ont pas regretté…

Il faut dire que les hommes virils du coin, sur le bateau comme sur la terre ferme, ont tous le symptôme d’une homosexualité refoulée. Objet de tous les désirs, Querelle fait de l’effet notamment au Lieutenant Seblon qui fait régner l’ordre sur son bateau et se verrait bien régner sur le corps du jeune marin aux fesses étourdissantes. Le policier de La Feria (look 100% cuir) ne va pas non plus rester longtemps de marbre. Mais Querelle n’est pas un garçon tout ce qu’il y a de plus recommandable. Comme tout fantasme, il est dangereux. Dans sa quête d’absolu, le sexe et la violence sont érigés en règle. Du sexe, de la sueur, du crime : le voyage s’annonce riche en tensions…

querelle fassbinder film querelle fassbinder film querelle fassbinder film

Adaptation de l’œuvre de Jean Genet, Querelle est un film de studio particulièrement surréaliste. Filtres orangés, décors réduits et riches en symboles phalliques, acteurs aux corps huilés : Fassbinder s’amuse a recréer un univers fait de codes gays. Moustachus, hommes en cuir, minet marin : tous les fantasmes y passent ! Le sexe est ici mêlé au crime : Querelle a toujours sur lui un couteau, double évident de son sexe. Sauf que notre homme ne se sert pas de sa lame personnelle : il découvre le plaisir de la sodomie en étant exclusivement passif.

Avec une adaptation française signée Catherine Breillat, Querelle laissera perplexe ou réjouira ses spectateurs. C’est une œuvre singulière qui n’hésite jamais à exploser les limites du kitsch et c’est aussi pour ça qu’on l’adore.

querelle fassbinder film querelle fassbinder film querelle fassbinder film

Mais Querelle c’est avant tout une histoire de doubles. Des frères jumeaux qui ne se ressemblent pas, le Bien et le Mal, la masculinité-virilité et la féminité qui constituent chaque homme, le devant et le derrière. De nombreux marins composent ainsi avec une homosexualité latente, refusent d’avouer leurs pulsions et se murent dans le mensonge ou ne lésinent pas sur les stratagèmes. Il y a ceux qui font semblant de perdre aux dès pour se faire prendre par le grand Nono, il y a aussi ceux qui couchent avec le frère d’une charmante créature « faute de mieux », il y a enfin progressivement ceux qui acceptent leur goût pour les étreintes viriles. Ponctué de citations, d’une voix off aussi crue que poétique, Querelle fascine du début à la fin. Pour les spectateurs sensibles à l’homo érotisme, certains passages ont largement de quoi titiller et marquer à jamais.

querelle fassbinder film querelle fassbinder film

Au milieu de la testostérone, des petits délits et des grands crimes : une femme, une seule. Lysia interprétée par Jeanne Moreau. Une vieille fille à PD démente qui chante l’amour dans sa robe à paillettes. Elle évolue tel un ange, un fantôme, dans ce monde crypté. Dehors les hommes se désirent ou se battent dans des chorégraphies finement élaborées. La sueur qui s’étale sur les torses ne fait qu’augmenter la température.

Fassbinder nous offre un voyage inoubliable, un rêve, un cauchemar aussi. Cul et Culte, Querelle est une oeuvre mythique que tout cinéphile se doit de voir au moins une fois.

Film sorti en 1982. Disponible en DVD et VOD

Le seul et l'unique rédacteur de Pop and Films ;)